Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit de la Santé » Droit du Patient » Dossier Médical » Actualités

Article avocat Dossier Médical

Conservation des informations médicales

Par , Avocat - Modifié le 11-04-2014

La règlementation relative à la conservation des données de santé recueillies par un établissement public de santé est aujourd’hui bien connue.

Les données de santé peuvent être conservées directement par l’établissement sous la responsabilité de son directeur ou alors être hébergées auprès d’un hébergeur agréé.

Dans tous les cas, il est nécessaire d’informer au minimum la personne concernée sur les modalités d’archivage et d’accès à ces données de santé.  

Ces données doivent être impérativement conservées pour une durée de vingt ans à compter de la dernière consultation externe ou dernier séjour au sein de l’établissement. Cette durée est ramenée à 10 ans à compter de la date de décès du titulaire des données et rallongée à 28 ans si le patient avait moins de huit ans au moment de la prise en charge médicale.

A l’issue de ce délai, le directeur peut, après avis du médecin responsable de l’information médicale, décider de procéder à la destruction de ces données de santé.

Le juge administratif considère que les données transfusionnelles établies par un centre hospitalier permettant d’assurer la sécurité sanitaire des transfusions sanguines par la traçabilité des produits sont des archives publiques.

Il en conclut que le défaut de conservation de ces éléments peut engager la responsabilité de l’établissement s’il a fait perdre une chance  à d’autres acteurs, comme l’EFS, d’échapper à leur responsabilité (CAA Marseille, 4 juillet 2013).

Par contre, si le patient doit pouvoir avoir accès à l’intégralité de ses informations médicales, il ne peut exiger de l’établissement qu’il détruise ses données médicales.

Par Me Collart

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Guillaume COLLART

Maître Guillaume COLLART

Avocat au Barreau de LEMANS

  • Droit Public
  • - Droit de la Santé

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés