Si les faits sont à la fois constitutifs de harcèlement moral et de discrimination, le salarié peut percevoir des dommages et intérêts sur chacun de ces fondements.

A l'issue de ses congés de maternité, une salariée avait subi une diminution importante de ses fonctions. Licenciée pour inaptitude, la salariée a sollicité des dommages et intérêts pour discrimination en raison de son état de grossesse et des dommages et intérêts pour harcèlement moral.

La Cour d'appel lui a accordé des dommages et intérêts pour discrimination mais a refusé de lui allouer des dommages et intérêts pour harcèlement moral estimant que les mêmes faits ne pouvaient pas être reconnus à la fois en discrimination et en harcèlement moral et être indemnisés deux fois.

La Cour de Cassation a censuré l'arrêt d'appel et a jugé que la discrimination et le harcèlement moral sont deux fondements distincts qui ouvrent droit à des réparations spécifiques en cas de préjudices différents. 

Par Me Sandrine ROLLIN

Source : Cass soc 3 mars 2015 n°13-23521

Source

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail