L'article L1225-4 al 1 du Code du Travail interdit à l'employeur de résilier le contrat de travail d'une salariée pendant la période d'état de grossesse médicalement constaté. Sauf si l'employeur peut justifier le licenciement par :
- une faute grave
- l'impossibilité où il se trouve pour un motif étranger à la grossesse de maintien du contrat (voir Cour de cassation chambre sociale 6 octobre 2010 N° de pourvoi: 08-70109 ).

Prononcer un licenciement économique ne suffit pas ! (Cour de cassation chambre sociale Audience publique du jeudi 10 mai 2012 N° de pourvoi: 10-28510 Non publié au bulletin Cassation partielle).

La Cour de Cassation a en effet annulé le licenciement prononcé par l'employeur qui n'avait pas précisé dans la lettre de licenciement en quoi il se trouvait dans l'impossibilité de maintenir le contrat de travail de la salariée pendant les périodes de protection dont elle bénéficiait Il faut être particulièrement vigilant sur la motivation de la lettre de licenciement et ce peu importe que le licenciement s'inscrive dans un ensemble de licenciements pour motif économique en respectant les règles relatives à de tels licenciements. La lettre de licenciement doit être précise, indiquer les circonstances qui nécessitent la suppression du poste.

contact: [email protected] - 83 avenue FOCH 75116 Paris - tél 0144051996