Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Embaucher un Salarié » Embaucher un salarié en Contrat à Durée Indéterminée (CDI) » Actualités

Brève Embaucher un salarié en Contrat à Durée Indéterminée (CDI)

Les DRH ne sont pas en faveur des accords compétitivité-emploi

Par - Modifié le 23-04-2012

Une étude publiée par l’ANDRH montre que seuls 19 % des 213 DRH interrogés considèrent les accords de compétitivité-emploi comme « pertinents ». 49 % d’entre eux considèrent même ces accords comme « improductifs ». Les DRH préfèreraient des mesures de baisses de charges sociales aux accords compétitivité-emploi.

Voulus par Nicolas Sarkozy, ces accords compétitivité-emploi permettraient à une entreprise en difficulté de moduler à la baisse le temps de travail et les salaires.

En fait, les DRH connaissent la difficulté de baisser les salaires et savent que le seul moyen pour cela est le chômage partiel. Pour Jean-Christophe Sciberras, président de l’ANDRH et DRH France de Rhodia, les DRH trouvent cette mesure intéressante mais savent qu’elle sera compliquée à mettre en œuvre.

Au contraire, 62 % des DRH estiment que la proposition la plus pertinente est celle de François Bayrou, qui préconise une suppression de charges pendant deux ans pour les embauches en CDI de jeunes ou de chômeurs dans les entreprises de moins de cinquante salariés. La baisse de charges par le biais de la TVA sociale voulue par Nicolas Sarkozy est bien accueillie par 56 % des DRH, tout comme le « contrat de génération » de François Hollande par 48 % d’entre eux.

Les partenaires sociaux continueront les négociations des accords compétitivité-emploi après les élections présidentielles.

« Info plus » Modulation du temps de travail :

La loi n° 2012-387 du 22 mars 2012, dite « Loi Warsmann », a créé un article L. 3122-6 dans le Code du travail. Ainsi, il est désormais possible de mettre en place une modulation des horaires de travail d’un salarié sans que cela ne constitue une modification du contrat de travail. Jusqu’à cette loi, il était nécessaire de recueillir préalablement l’accord du salarié avant de pouvoir modifier ses horaires de travail. Cette nouvelle disposition est déjà considérée comme un premier pas vers les accords compétitivité-emploi.

Par Juritravail

Source : Les Echos, le 17 avril a

Pour aller plus loin


Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Embaucher un salarié en Contrat à Durée Indéterminée (CDI) ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés