Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Licencier un salarié : procédure, coûts pour l'entreprise » Licencier pour Motif Personnel » Evaluer Avant de Licencier » Coût d'un licenciement : combien coûte un licenciement à l'employeur » Actualités

Brève Coût d'un licenciement : combien coûte un licenciement à l'employeur

Les Technicolor toujours mobilisés

Par - Modifié le 11-04-2012

Les salariés de Technicolor, groupe français de technologies pour les médias et ex-Thomson, manifestent contre le démantèlement du groupe. Ils étaient 60.000 chez Thomson en 2003 et ne sont plus que 17.000 aujourd’hui. Technicolor avait annoncé en février un nouveau plan de restructuration après avoir enregistré 324 millions d’euros de pertes nettes en 2011.

Au cours de manifestations devant le siège social de Technicolor à Issy-les-Moulineaux à côté de Paris, une délégation de l’intersyndicale a été reçue. Le porte-parole de cette intersyndicale, Guillaume Trichard, déplore ne pas avoir eu de réponse sur l’avenir industriel du groupe. Mais un comité de groupe extraordinaire sera organisé.

Dès le mois de décembre dernier, Technicolor avait annoncé la suppression de 600 postes, dont 125 en France. Pour les syndicats, 1.100 postes seraient désormais concernés : 350 à Angers, 330 à Saint-Cloud, 70 à Issy-les-Moulineaux, 44 à Rennes ainsi que 300 intermittents du spectacle à Saint Cloud et 28 prestataires à Rennes.

Le site d’Angers qui fabrique des décodeurs est particulièrement menacé. Les manifestants réclament le soutien de l’Etat comme pour les entreprises Lejaby et Photowatts. Pour Guillaume Trichard, pour que le site d’Angers soit sauvé, il suffirait que France Télécom, client de Technicolor, décide de produire son nouveau décodeur en France et non pas en Asie.

Pensez-vous que l’Etat devrait intervenir pour sauver Technicolor ?

Info « Plus » :

Selon l’article L. 1233-3 du Code du travail, constitue un licenciement pour motif économique le licenciement effectué par un employeur pour un ou plusieurs motifs non inhérents à la personne du salarié résultant d’une suppression ou transformation d’emploi ou d’une modification, refusée par le salarié, d’un élément essentiel du contrat de travail, consécutives notamment à des difficultés économiques ou à des mutations technologiques.

La cessation totale de l’activité d’une entreprise constitue un motif de licenciement. Par contre, la fermeture d’un seul site ne peut pas constituer un motif de licenciement économique, sauf si elle est justifiée par des difficultés économiques ou par la nécessité de sauvegarder la compétitivité de l'entreprise (Arrêt de la Chambre sociale de la Cour de cassation du 14 décembre 2005. N° de pourvoi : 04-43453).

Par Juritravail

Source : Les Echos, le 3 avril 2012

Notre dossier

Pour aller plus loin


Vous avez des questions sur le sujet Coût d'un licenciement : combien coûte un licenciement à l'employeur  ?

Posez-la à un expert Juritravail et obtenez une réponse sous 48h

Vous êtes...

  •  
  •  
  •  
  •  

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité