Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Temps de travail » Organiser le temps de travail et les repos » Décompter le temps de travail » Calculer l'annualisation du temps de travail & modulation des heures » Actualités

Article avocat Calculer l'annualisation du temps de travail & modulation des heures

La qualité de cadre dirigeant et le critère de la participation à la direction de l’entreprise

Par , Avocat - Modifié le 12-07-2016

La participation à la direction de l’entreprise est-elle un critère autonome et distinct de qualification du cadre dirigeant ?

Dans un arrêt rendu le 22 juin 2016 (1), la chambre sociale de la Cour de cassation a rappelé les termes de l’article L. 3111-2 du code du travail suivant lesquels sont considérés comme ayant la qualité de cadre dirigeant les cadres auxquels sont confiées des responsabilités dont l'importance implique une grande indépendance dans l'organisation de leur emploi du temps, qui sont habilités à prendre des décisions de façon largement autonome et qui perçoivent une rémunération se situant dans les niveaux les plus élevés des systèmes de rémunération pratiqués dans leur entreprise ou établissement.

De cette définition, il résulte que la qualité de cadre dirigeant dépend de trois conditions cumulatives : une grande indépendance dans l’organisation de l’emploi du temps, une prise de décision de façon largement autonome et la perception d’une rémunération se situant dans les niveaux les plus élevés des systèmes de rémunération pratiqués dans l’entreprise ou l’établissement.

La Cour de cassation précise que la participation à la direction de l’entreprise ne constitue pas un critère autonome et distinct se substituant aux trois critères légaux, de sorte que cette seule participation ne suffit pas à qualifier le salarié concerné de cadre dirigeant au sens de l’article L. 3111-2 du code du travail.

Si la Cour vient confirmer le principe selon lequel seuls ont la qualité de cadre dirigeant les cadres participant à la direction de l’entreprise (2 et 3), elle condamne toutefois les juges du fond de n’avoir pas examiné la situation du salarié au regard des trois critères légaux, dont la seule réunion permet la qualification de cadre dirigeant. 

Par Maitre Jérémy DUCLOS

Avocat au barreau de Nanterre

Sources :

(1) Cass. soc., 22 juin 2016, n° 14-29.246

(2) Cass. Soc., 2 juillet 2014, n° 12-19.759

(3) Cass. Soc., 05 mars 2015, n° 13-20.817

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Jérémy DUCLOS

Maître Jérémy DUCLOS

Avocat au Barreau de NANTERRE

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social
  • - Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT
  • - Droit Pénal

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés