Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Temps de travail » Gérer les heures supplémentaires » Rémunérer les heures supplémentaires suite à la loi TEPA » Actualités

Brève Rémunérer les heures supplémentaires suite à la loi TEPA

Les secteurs aéronautiques et spatiaux cherchent à embaucher

Par - Modifié le 12-04-2012

En 2011, 13.000 personnes ont été embauchées par les entreprises du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas). Ce chiffre aurait même pu être de 15.000 salariés embauchés mais les entreprises ont été confrontées à la difficulté de trouver des personnes assez qualifiés.

Selon Jean-Paul Herteman, président du Gifas, les petites entreprises en région ont eu des difficultés à trouver des personnes ayant les compétences nécessaires. Ainsi, l’aéronautique est un secteur qui se porte bien. La hausse des cadences de production pour satisfaire les besoins des transporteurs débouchent sur de nombreuses embauches.

Thierry Voiriot, responsable du comité Aero-PME du Gifas, pointe l’inadéquation de l’offre et de la demande. Pour lui, cela vient aussi de l’offre de l’Education nationale qui n’est pas adaptée à la demande. Ce constat est surtout valable pour les PME ayant moins de notoriété que les géants du secteur, comme Airbus ou Safran.

Pour pallier cela, le Gifas a recours aux heures supplémentaires ou à l’intérim. Il a également recours à une réforme de la gestion de l’apprentissage. Des « parcours d’apprentissage mixte » vont pouvoir être mis en place, avec la possibilité d’effectuer plusieurs apprentissages dans plusieurs entreprises et de faire des associations entre donneurs d’ordre et sous-traitants.

Le GIfas prévoit autant d’embauches en 2012 qu’en 2011. Assystem Aerospace a par exemple annoncé l’embauche de 400 personnes en France.

Info « Plus » :

L’apprentissage permet pour les jeunes de 16 à 25 ans de bénéficier d’un contrat de travail en entreprise en alternance avec une formation en centre de formation d’apprentis.

Les entreprises qui n’emploient pas au moins un apprenti doivent s’acquitter d’une taxe d’apprentissage correspondant à 0,5 % de la masse salariale brute annuelle.

Les entreprises de plus de 250 salariés sont en plus redevables d’une contribution supplémentaire de 0,1 % de la masse salariale si elles ne respectent pas un quota d’au moins 4 % d’alternants au sein de leur effectif. Cette majoration peut atteindre 0,3 % de la masse salariale si le nombre d’alternant est inférieur à 1 % des effectifs.

Par Juritravail

Source : La Tribune, le 5 avril 2012

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Rémunérer les heures supplémentaires suite à la loi TEPA ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à côté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité