Recenser et réunir les acteurs susceptibles d'intervenir 

En la matière, chaque intervenant, organisme, spécialiste capable de travailler sur le sujet doit être mobilisé et intégré à la stratégie mise en place dans l'entreprise. L'employeur aura ainsi pleinement connaissance de tous les impacts du phénomène et, en mobilisant les compétences de chacun, il pourra trouver les solutions les plus adaptées à son entreprise.

Informer et consulter le Comité Social et Economique (CSE) 

Il est possible d'organiser une consultation sur les conditions de travail (1) et/ou un groupe de travail en associant le CSE et le médecin du travail.

Définir un programme d'actions 

Identifier les indicateurs qui permettront de mesurer l'absentéisme dans votre entreprise, analyser les causes et déterminer les données chiffrées, proposer des actions visant à remédier aux causes principales de l'absentéisme, définir et adopter un plan d'action cohérent dans la durée (actions sur le court, moyen et long terme), informer et sensibiliser en communiquant sur les résultats du groupe de travail et du plan d'action mis en place. Quels sont les mesures utiles ?

Solliciter et impliquer toutes les équipes managériales 

Les managers doivent être sensibilisés, formés et objectivés sur le sujet.

Réunir périodiquement le CSE et/ou le groupe de travail

Pour suivre l'avancée du plan d'action et les progrès réalisés, il convient de fixer un calendrier des réunions sur toute la durée du plan.

Communiquer les résultats obtenus 

Impliquer les salariés dans les résultats obtenus peut permettre de meilleurs résultats et pourquoi pas mettre en place une prime d'assiduité ? Le cas échéant, soyez vigilent avec sa mise en place car une prime mal rédigée ou mal conçue pourrait ouvrir la voie à la mise en place d'une discrimination fondée sur l'état de santé.