Accueil » Droit du Travail Salarié » Conflits & Relations de Travail » Harcèlement moral au travail : que faire pour agir efficacement ? » Actualités

Actualité Harcèlement moral au travail : que faire pour agir efficacement ?

Les propositions de Madame Nathalie Arthaud

Par - Modifié le 13-04-2012
Nota : Madame Arthaud n’a pas répondu à ce questionnaire. Les réponses que vous trouvez ci-dessous ont été extraites de son site officiel de campagne.


  • EMPLOI

1.    Quelles sont les mesures-phares de votre programme pour lutter contre le chômage ?

Il est proposé pour lutter contre le chômage l’interdiction des licenciements et la répartition du travail entre tous, avec le maintien du salaire. En effet, même en période de crise et de ralentissement de la production, il y a toujours du travail. Il faut se le répartir et puiser dans les profits actuels et passés de la bourgeoisie pour maintenir les emplois et les salaires.

Il faut également embaucher dans les services publics existants, où les effectifs ont fondu comme neige au soleil, comme la Santé, l’Education, les transports. Mais il faudrait aussi mettre en place des services publics nouveaux comme pour la construction de logements ou l’aide aux personnes âgées, ce qui signifierait là encore la création de centaines de milliers d’emplois.

De plus, ils sont solidaires de toutes les revendications des associations de chômeurs qui dénoncent la pauvreté des travailleurs sans emploi et se battent aujourd’hui pour des augmentations des allocations de chômage et des minima sociaux.

2.   Quelles mesures proposez-vous pour la formation professionnelle (emploi des jeunes, apprentissage, seniors, chômeurs longue durée,…) ?

Il n’y a pas d’éléments de réponse sur ce sujet dans le programme de la candidate.


3.    Quels sont vos projets sur l’égalité homme/femme, la discrimination et le harcèlement, le handicap ?

Concernant l’égalité homme/femme, il faut imposer l’alignement des salaires et des conditions de travail des femmes sur ceux des hommes c'est-à-dire imposer aux patrons l’arrêt du scandale de la surexploitation des femmes.

De plus, tout en étant solidaires de tous ceux qui combattent telle ou telle forme spécifique de discrimination, la lutte contre les discriminations rejoint celle, bien plus générale, pour la disparition de la société de classes.

4.    Envisagez-vous de changer les dispositifs existants sur le contrat de travail ?

Il n’y a pas d’éléments de réponse sur ce sujet dans le programme de la candidate.


  • LEGISLATION DES TPE/PME

5.    Quelles actions envisagez-vous de mettre en place pour renforcer le poids des TPE/PME dans l’économie française ?

Il n’y a pas d’éléments de réponse sur ce sujet dans le programme de la candidate.

6.    Envisagez-vous de revoir la fiscalité des entreprises (notamment des TPE/PME) ?

Il n’y a pas d’éléments de réponse sur ce sujet dans le programme de la candidate.


  • TEMPS DE TRAVAIL

7.    Quelle est votre position sur les 35 heures ? Envisagez-vous une réforme des 35 heures ? Si oui, de quelle manière ?

Il n’y a pas d’éléments de réponse sur ce sujet dans le programme de la candidate.

8.    Quel régime envisagez-vous pour les heures supplémentaires ? Seront-elles toujours défiscalisées ? Si oui, dans quelle mesure ?

Il n’y a pas d’éléments de réponse sur ce sujet dans le programme de la candidate.


  • MINIMA SOCIAUX

9.    Quels sont vos projets à propos des minima sociaux ?

Il est repris la revendication des confédérations syndicales d’un SMIC à 1 700 euros net.
Les travailleurs doivent se battre pour l’augmentation conséquente de tous les salaires, ne serait-ce que pour rattraper le retard pris au fil du temps sur l’inflation, pour l’indexation de tous les salaires sur les prix, de façon à ce qu’ils augmentent au même rythme que les prix des loyers, des carburants, du gaz..., et pour la fin des exonérations de cotisation patronales.

Ces mesures de sauvegarde des conditions d’existence des travailleurs devront être l’objectif des luttes à venir. Ainsi, à partir du moment où chacun apporte sa pierre à l’édifice de la société avec son travail, il pourra disposer de tout ce dont il a besoin.


10.    Une augmentation significative du SMIC fait-elle partie de votre programme ?

Il est repris la revendication des confédérations syndicales d’un SMIC à 1 700 euros net.


  • LICENCIEMENT

11.    L’Etat doit-il intervenir pour encadrer les licenciements économiques ? Faut-il interdire les licenciements boursiers ?

Il n’y a pas d’éléments de réponse sur ce sujet dans le programme de la candidate.

12.    Envisagez-vous de simplifier ou de renforcer le mécanisme de licenciement ?

Nathalie Arthaud propose de supprimer immédiatement toutes les exonérations et tous les allégements de cotisations patronales. Si les patrons profitent de cela pour menacer de fermer leur entreprise et de délocaliser, l’Etat réquisitionnera leur entreprise, sans indemnité ni rachat. Et si les patrons veulent être compétitifs en baissant le prix de leurs produits, qu’ils rognent sur les dividendes la part des profits versée aux actionnaires.


  • PROTECTION SOCIALE

13.    Quelles mesures envisagez-vous pour le financement de la protection sociale ?

Il n’y a pas d’éléments de réponse sur ce sujet dans le programme de la candidate.


14.    Quels sont vos projets sur les dispositifs des retraites ? Faut-il changer le système actuellement en vigueur ? Si oui, de quelle manière ?

Il est proposé que chaque salarié devrait percevoir son plein salaire jusqu’à la fin de ses jours. Il faut combattre les retraites par capitalisation, il faut remplacer ce système par répartition par un impôt sur le patronat. En effet, le système par répartition est une escroquerie qui fait payer la retraite des vieux travailleurs par les jeunes, en prélevant des cotisations sur les salaires. Mais ce sont les patrons qui profitent des travailleurs en les usant et en les épuisant. C’est à eux seuls que devrait incomber l’obligation de pourvoir à leurs vieux jours.
Ainsi, il faut imposer de revenir à l’âge légal de 60 ans avec 37,5 annuités de cotisations pour une retraite à taux plein, pour tous les salariés, du public et du privé. Le minimum-vieillesse qui est de 742 euros par mois doit donc être ramené au niveau du SMIC.


  • SYNDICATS

15.    Quels sont vos projets sur l’avenir et la place du syndicalisme en France ?

Il n’y a pas d’éléments de réponse sur ce sujet dans le programme de la candidate.



A noter : La candidate a pu par ailleurs prendre position sur ces thèmes.

Notre dossier

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Harcèlement moral au travail : que faire pour agir efficacement ? ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés