Accueil » Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT » CHSCT : Hygiène, Sécurité & Conditions de Travail » Moyens du CHSCT » Les heures de délégation des membres du CHSCT » Actualités

Actualité Les heures de délégation des membres du CHSCT

Bon de délégation : mise en place, fonctionnement et utilisation

Par , Juriste Rédactrice web - Modifié le 09-10-2019

Bon de délégation : mise en place, fonctionnement et utilisation

Les heures de délégation permettent aux représentants du personnel d'exercer leurs missions de défense et de prise en compte des intérêts des salariés, de présentation des réclamations individuelles et collectives. Le crédit d'heures de délégation doit être utilisé dans le cadre de l'exercice du mandat. L'employeur doit pouvoir suivre l'utilisation de ces heures et mettre en place des bons de délégation. Comment sont mis en place les bons de délégation et comment s'en servir ?

Qu'est-ce qu'un bon de délégation ?

Le bon de délégation est un formulaire interne à l'entreprise que l'employeur remet au représentant du personnel à chaque fois qu'il souhaite utiliser son crédit d'heures de délégation (1).

Bon à savoir : 

Le bon de délégation permet a l'employeur d'être informé avant que le représentant du personnel utilise son crédit d'heures et de décompter les heures de délégation qui sont prises au cours du mois.

L'employeur a ainsi la possibilité de prévoir les absences des représentants du personnel en raison de l'exercice de leur mandat et ainsi d'organiser les remplacements nécessaires au maintien de l'activité de l'entreprise.



Le bon de délégation est un document écrit qui généralement contient les mentions suivantes :

  • nom et prénom du salarié élu ;
  • mandat exercé ;
  • date et heure de départ prévue ;
  • durée présumée de l'absence ;
  • nombre d'heures déjà prises dans le mois au moment où le bon est rempli.

Le motif de prise des heures n'a pas à être mentionné sur le document, cela reviendrait en effet à un contrôle de l'utilisation des heures. Le lieu d'utilisation des heures n'a pas à figurer sur le bon non plus.

En revanche, il est possible d'y préciser s'il y a un déplacement à l'extérieur de l'entreprise ou non. Ceci se justifie au regard des responsabilités en cas d'accident de travail ou de trajet. Ce n'est qu'à votre retour dans l'entreprise que vous devez mentionner votre heure de retour sur le bon de délégation.

Vous avez besoin d'un modèle de bon de délégation ? Juritravail en met un à votre disposition !

💡 À retenir :

N'oubliez pas de signer le bon de délégation et de le faire signer à votre responsable hiérarchique ou à son représentant.

Comment sont mis en place les bons de délégation ?

Cette pratique est licite à condition toutefois que les bons de délégation ne soit pas mis en place de manière unilatérale par l'employeur.

En effet, la mise en place des bons de délégation doit faire l'objet d'une procédure de concertation avec les représentants du personnel. Vous devez être consultés avant la mise en place des bons de délégation (1).

De suroît, la délivrance de bons de délégation ne peut servir à instaurer une autorisation préalable ou un contrôle a priori de l'utilisation qui est faîte des heures de délégation (2), au risque de constituer un délit d'entrave de l'employeur.

Le système doit, tout au plus, imposer le respect d'un délai de prévenance avant la prise des heures qui permettra à l'employeur d'adopter les mesures rendues nécessaires par le remplacement de l'élu.

Vous souhaitez savoir quel usage vous pouvez faire de vos heures de délégation ? Notre dossier vous informe sur le nombre d'heures dont vous disposez pour exercer votre mandat, sur l'utilisation qui peut en être faite, leur rémunération, la mutualisation et le report des heures de délégation.

L'employeur a t-il l'obligation de délivrer un bon de délégation ?

Les bons peuvent être délivrés par le responsable hiérarchique du représentant du personnel ou par le service des ressources humaines en charge de la paie et du suivi du temps de travail des salariés.

L'élu doit pouvoir s'en procurer de manière immédiate et sans limitation.

Le supérieur hiérarchique ne doit pas avoir à demander une autorisation pour remettre un bon de délégation à l'élu sous peine de caractériser un délit d'entrave (3).

Si votre employeur émet un doute sur le respect de la finalité du mandat, il doit tout de même vous délivrer un bon de délégation. Il lui est interdit de ne pas rémunérer les heures de délégation.

Il pourra en revanche, après vous avoir payées vos heures de délégation (4), vous demander des explications (5).

Vous devrez alors apporter des éléments démontrant que vous avez utilisez vos heures de délégation conformément à leur objet.

A défaut, l'employeur pourra saisir le juge pour demander le remboursement des heures indûment rémunérées (6).

Vous avez besoin de conseils pour répondre à la demande d'explication de votre employeur concernant l'utilisation des heures de délégation ?

Que risquez-vous si vous n'utilisez pas le bon de délégation ?

Sachez qu'à partir du moment où le système de bon de délégation est instauré dans votre entreprise, vous êtes tenu de vous y soumettre et de les utiliser.

Le refus d'utilisation des bons de délégation peut constituer une faute passible d'une sanction disciplinaire pouvant aller jusqu'au licenciement (7).

Par contre, votre refus d'utiliser les bons de délégation ne sera pas considéré comme fautif si la délivrance d'un tel bon constitue un contrôle préalable de l'employeur (8).

De même, l'usage abusif des bons de délégation peut être sanctionné (9).

📌 Exemple :

Utiliser des bons de délégation falsifiés pour justifier de retards répétés.

Vous aimerez aussi ces articles : 

Références :
(1) Cass. crim., 12 avril 1988, n°87-84148 
(2) Cass. crim., 23 février 1982, n°81-92015 et rép. Min. n°24085 : JOAN Q. 16 mai 1983, p 2173
(3) Cass. crim., 10 mars 1981, n°80-91570 
(4) Cass. soc., 19 mai 2016, n°14-26967 
(5) Cass. soc., 15 décembre 1993, n°91-44481 
(6) Article L2143-17 du Code du travail et Cass. soc., 1er décembre 1993, n°89-44297
(7) CE, 8 Août 2002, n°109749
(8) Cass. Crim, 25 mai 1982, n°81-93443
(9) CE, 17 avril 1992, n°89834

Vous avez des questions sur le sujet Les heures de délégation des membres du CHSCT ?

Bénéficiez d'un accompagnement juridique au quotidien : nos juristes et experts répondent à vos questions

Vous êtes...

  •  
  •  
  •  
  •  

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés