Lorsqu'un salarié est déclaré inapte à occuper ses fonctions à la suite d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle, l'employeur doit impérativement consulter les délégués du personnel avant de faire une proposition de reclassement.

L'employeur doit remettre aux délégués du personnel toutes les informations nécessaires quant aux possibilités de reclassement du salarié.

La consultation des délégués du personnel constitue une exigence dont l'omission rend le licenciement illicite et entraîne la sanction civile édictée par l'article L1226-15 du Code du travail.

Le défaut de consultation des délégués du personnel est sanctionné par l'octroi au salarié d'une indemnité d'au moins 12 mois de salaire (Cass. Soc., 13 décembre 1995, n° 92-42992)

L'avis des délégués du personnel sur le reclassement du salarié doit être recueilli :

- après que l'inaptitude du salarié en conséquence d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle a été constatée, dans les conditions prévues par l'article R. 4624-31 du code du travail,

- et avant la proposition à l'intéressé d'un poste de reclassement approprié à ses capacités

Par Me Vercheyre-Grard
83, avenue FOCH 75116 Paris
Tél 0144051996
Source : Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 24 avril 2013, 12-14111, Inédit
Source