Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Licencier un salarié : procédure, coûts pour l'entreprise » Licencier pour Motif Personnel » Respecter la procédure de licenciement » Verser les indemnités de licenciement et autres indemnités » Actualités

Article avocat Verser les indemnités de licenciement et autres indemnités

Indemnités prud'homales : ce que les salariés obtiennent et le projet de loi El Khomri

Par , Avocat - Modifié le 22-01-2016

Le Ministère de la Justice a publié une étude sur les indemnités prud'homales accordées aux salariés dans le cadre de la préparation de la loi Macron et qui doit servir de base de travail à la future loi El Khomri. Cette étude se base sur les 401 arrêts rendus par les Cours d'Appel pour le seul mois d'octobre 2014.

Qu'en ressort-il ?

  • en moyenne, les salariés perçoivent une indemnisation de 24.089 euros qui représente 10 mois de salaires (cette moyenne grimpe à 29.424 euros pour une entreprise de plus de 10 salariés) au titre des dommages et intérêts pour rupture abusive de leur contrat de travail ou pour licenciement sans cause réelle et sérieuse,
  • les condamnations moyennes pour l'ensemble des demandes formulées par les salariés s'élèvent à la somme de 40.000 euros (heures supplémentaires, salaires ou primes impayés, dommages et intérêts liés au licenciement...).

Mais ces chiffres cachent de fortes disparités entre les décisions et les indemnités accordées: ces indemnités se situent en effet dans une fourchette de 2.500 et 310.000 euros. Tout dépend en effet du salaire de référence du salarié, de son ancienneté et de l'effectif de l'entreprise (plus ou moins de 10 salariés).

Le barème qui était prévue par la loi Macron prévoyait une fourchette d'indemnisation selon l'ancienneté et l'effectif de l'entreprise. C'est sur ce dernier point que le Conseil constitutionnel a retoqué le projet de loi Macron. En effet, pour les Sages, l'effectif de l'entreprise ne doit pas être un critère pour apprécier le préjudice subi par le salarié.

Dans ces circonstances, le projet de loi El Khomri à venir devrait favoriser les grandes entreprises, le projet de loi devant plafonner les indemnités prud'homales selon l'ancienneté du salarié uniquement et donc prendre en compte le fait que ce plafond devra s'appliquer à toutes les entreprises, des TPE aux sociétés du CAC 40.

Tout porte à croire que le projet de loi El Khomri se basera sur l'étude du Ministère pour fixer les barèmes des indemnités et dans les faits entériner ce que décident déjà en moyenne les Cours d'Appel.

Aux dernières nouvelles, le projet de loi devrait être dévoilé en mars avec une adoption espérée avant l'été. 

Par Me Aurélie Arnaud

Avocat au barreau de Paris

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Aurélie Arnaud

Maître Aurélie Arnaud

Avocat au Barreau de PARIS

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social

Me contacter

Publicité

Edition abonné

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.