Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT » CHSCT : Hygiène, Sécurité & Conditions de Travail » Les attributions du CHSCT : rôle & mission » Inspections & enquêtes du CHSCT : comment mener les visites ? » Actualités

Actualité Inspections & enquêtes du CHSCT : comment mener les visites ?

Alerte canicule : 9 mesures pour protéger vos salariés

Par , Juriste - Modifié le 28-07-2020

Alerte canicule : 9 mesures pour protéger vos salariés

Cette semaine, les températures en France dépasseront les 35° dans la plupart des régions. Attention à vos équipes ! En effet, les fortes chaleurs comportent des risques pour la santé de vos salariés. Comme vous le savez, vous avez l'obligation de prendre les mesures nécessaires afin de protéger leur santé et garantir leur sécurité. Quelles sont les recommandations à suivre pour protéger vos salariés lorsque le mercure grimpe ? 

9 mesures à appliquer pour lutter contre la canicule et les fortes chaleurs

L'employeur doit veiller à la santé et à la sécurité de ses salariés (1). Ainsi, en cas de fortes chaleurs ou de canicule, vous devez prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger vos salariés contre les risques liés aux températures extrêmes.

En effet, les fortes chaleurs peuvent être à l'origine de coups de chaleur occasionnant ainsi des maux de tête, des vertiges ou encore des vomissements et des nausées. Dans les cas les plus graves, la chaleur peut causer chez certains salariés, des malaises avec perte de connaissance.

Pour éviter tout risque d'accident du travail, vous devez adapter les conditions et l'organisation du travail.

Voici une liste de mesures qui peuvent être mises en place.

1. Aménager les horaires

Pour éviter à vos salariés de travailler pendant les heures les plus chaudes de la journée, vous pouvez le permettre de décaler la journée de travail, c'est-à-dire, commencer le travail plus tôt le matin ou terminer plus tard le soir.

Vous avez également la possibilité de réduire les cadence de travail ou d'augmenter la fréquence des pauses.

2. Aménager l'environnement du travail

Dès que cela est possible, vous devez aménager l'environnement de travail des salariés.

Ainsi, dans les locaux fermés dans lesquels travaillent les salariés, l'air doit y être renouvelé afin d'éviter les élévations exagérées de température (2).

Vous pouvez également mettre à disposition des salariés différents équipements leur permettant de mieux supporter la chaleur.

📌 Exemples :

ventilateurs ou encore des brumisateurs.

Pour les postes extérieurs, ceux-ci doivent être aménagés de sorte que les travailleurs soient protégés contre les conditions atmosphériques (3).

📌 Exemple :

Dans le secteur du bâtiment du génie civil, les travailleurs doivent disposer (4) :

  • soit d'un local permettant leur accueil dans des conditions de nature à préserver leur santé et leur sécurité en cas de survenance de conditions climatiques susceptibles d'y porter atteinte ;
  • soit d'aménagements de chantiers les garantissant dans des conditions équivalentes.

3. Diminuer le port des charges

Lorsque c'est possible, il est judicieux d'éviter à vos salariés le port de charges lourdes et de privilégier des aides mécaniques destinées à la manutention de charges.

4. Canicule et EPI, est-ce compatible ?

Ce n'est pas parce qu'il fait chaud que vos salariés doivent moins bien se protéger.

Les fortes chaleurs ne doivent pas servir de prétexte à vos salariés pour faire l'impasse sur le port d'équipement de protection individuelle (EPI).

Ainsi, il existe certaines astuces pour rendre compatible canicule et EPI.

📌 Exemple :

Fournissez à vos salariés des tenues de protection de couleur claire qui ne retiennent pas la chaleur et dans la mesure du possible, anti-transpirantes.

5. Fournir de l'eau potable

Vous devez mettre de l'eau potable et fraîche à disposition des salariés (5).

📌 Exemple :

Dans le secteur du bâtiment et du génie civil, les salariés doivent disposer sur le chantier d'au moins 3 litres d'eau par jour et par travailleur (6).

6. Éviter le travail isolé

Lorsque c'est possible, privilégiez le travail en équipe de façon à ce qu'un salarié puisse donner l'alerte si l'un de ses collègues se trouve en difficulté, en raison notamment d'un malaise.

7. Informer les salariés

Informez vos salariés sur les risques liés à la chaleur et sur les bonnes pratiques à adopter, notamment :

  • comment éviter les coups de chaud ;
  • que faire en cas de coups de chaleur (comment réagir, qui prévenir...).
Les gestes et consignes de premier secours peuvent être communiqués aux salariés au moyen d'un panneau affiché dans les locaux de l'entreprise. Pour les postes en extérieur notamment dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, ils peuvent être affichés dans les installations de chantier type bungalows.

Vous pouvez également former un ou plusieurs salariés aux gestes de premier secours même si votre entreprise n'est pas soumise à cette obligation.

Bon à savoir :

Un membre du personnel doit recevoir la formation de secouriste nécessaire pour donner les premiers secours en cas d'urgence dans (7) :

  • chaque atelier où sont accomplis des travaux dangereux ;
  • chaque chantier employant 20 travailleurs au moins pendant plus de 15 jours où sont réalisés des travaux dangereux.

Les lieux de travail doivent d'ailleurs être équipés d'un matériel de premiers secours adapté à la nature des risques et facilement accessible (8).

8. Mobiliser les services de santé au travail

Vous devez également mobiliser le médecin du travail afin qu'il participe à la prévention des risques professionnels et à la protection de la santé des travailleurs.

Il pourra vous conseiller quant aux précautions à prendre à l'égard des salariés en cas de fortes chaleurs (9).

9. Proposer du télétravail

Si la nature de votre activité le permet, vous pouvez également proposer à vos salariés du télétravail.

Qu'est-ce que le Plan National Canicule ?

En 2020, Santé publique France adapte la surveillance sanitaire et la prévention des conséquences des vagues de chaleur dans le contexte de l'épidémie de COVID-19.

Santé Publique France

Le Plan National Canicule (PNC) est activé depuis le 1er juin 2020.

Le PNC a plusieurs objectifs :

  • anticiper l'arrivée d'une canicule ;
  • définir les actions à mettre en oeuvre aux niveaux local et national pour prévenir et limiter les effets sanitaires ;
  • adapter au mieux les mesures de prévention et de gestion au niveau territorial en portant une attention particulière aux populations spécifiques, notamment aux travailleurs.

À retenir :

L'épidémie de Covid-19 est prise en compte en tant que facteur aggravant dans la vigilance canicule, les populations vulnérables étant en partie les mêmes pour le Covid-19 que pour les fortes chaleurs (personnes âgées, souffrant de maladies chroniques, obèses…).

Références :
(1) Article L4121-1 du Code du travail
(2) Article R4222-1 du Code du travail
(3) Article R4225-1 du Code du travail
(4) Article R4534-142-1 du Code du travail

(5) Article R4225-2 du Code du travail
(6) Article R4534-143 du Code du travail
(7) Article R4224-15 du Code du travail
(8) Article R4224-14 du Code du travail
(9) Article R4623-1 du Code du travail

Vous avez des questions sur le sujet Inspections & enquêtes du CHSCT : comment mener les visites ? ?

Bénéficiez d'un accompagnement juridique au quotidien : nos juristes et experts répondent à vos questions

Vous êtes...

  •  
  •  
  •  
  •  

Vos Réactions

  • magdu41 - Membre Le 23-07-2013 à 14:32

    je pense atoutes ces personnes qui travaillent dehors et il est vrai que pour les couvreurs, les divers chantiers, ces températures sont vraiment dangereuse, comme dans beaucoup de faits divers faut-il des morts au sein de leur travail pour que l'on prenne conscience de leur souffrance physique !
  • manganaise - Membre Le 24-07-2013 à 11:21

    Alors je ris parce que les employés qui travaillent en exterieur dans le sud de le sud de la France, où les temperatures dépassent aisément les 30/35°c régulierement pour ne pas dire tous les jours, aucun employeur, je dis bien AUCUN employeur met en application une quelconque loi ou un dispositif relatif aux fortes temperatures. Les 35h et plus doivent être fait point barre. Et si vous râlez, vous etes licencié. Voilà la réalité !

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité