Un salarié ne peut se voir opposer, à l'appui de son licenciement pour insuffisance professionnelle, les chiffres réalisés a posteriori par son successeur.
 
Cette solution a tout du bon sens, la cour d'appel de Montpellier ayant constaté, dans le cadre de l'affaire qu'elle a examinée, que l'employeur ne rapportant par ailleurs aucun élément propre à caractériser une telle insuffisance professionnelle
 
CA Montpellier, 10 juillet 2013 : n° 12/01499
Source