Il faut distinguer le licenciement pour motif économique individuel du licenciement pour motif économique collectif de plus de 10 salariés dans une entreprise de plus de 50 salariés. Dans ce dernier cas, l’employeur doit mettre en place un plan de sauvegarde pour l’emploi.
Ledit plan prévoit différentes indemnités auxquelles peut prétendre le salarié.

Dans le cadre d’un licenciement économique individuel, le taux de l’indemnité légale de licenciement est égal à 1/5ème de mois de salaire par année d'ancienneté, auxquels s'ajoutent 2/15èmes de mois de salaire par année, au-delà de 10 ans d'ancienneté.

Cependant, des conventions collectives peuvent prévoir des indemnités de licenciement plus favorables. Dans ce cadre, le salarié pourra en bénéficier sans pour autant cumuler l’indemnité légale et l’indemnité conventionnelle.

Ainsi, lorsqu’'une convention collective prévoit une majoration de l’indemnité de licenciement, cette majoration doit être prise en compte pour être comparée à l’indemnité légale de licenciement, la plus élevée des deux indemnités devant être celle appliquée.

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail