Accueil » Droit Public » Recours Administration » Juge Administratif / Procédure Administrative » Actualités

Actualité Juge Administratif / Procédure Administrative

C'est décidé, l'électricité va augmenter !

Par - Modifié le 17-06-2016

C'est décidé, l'électricité va augmenter ! Juritravail

Les ministres vont devoir fixer dans un délai de trois mois, par arrêté, une augmentation rétroactive des tarifs de l'électricité, sur ordre du Conseil d'Etat. 
Le mercredi 15 juin 2016, le Conseil d'Etat se prononce : l'arrêté ministériel du 28 juillet 2014 et l'arrêté du 30 octobre 2014 sont annulés. La raison : les tarifs réglementés de l'électricité ont été sous-estimés. 

A l'origine, l'Association nationale des opérateurs détaillants en énergie (ANODE) contestait la fixation des tarifs réglementés de vente d'électricité. Selon eux, la hausse était trop faible pour rattraper les précédentes augmentations, également insuffisantes.

Les tarifs réglementés de vente d'électricité sont fixés chaque année. Cette compétence, jusqu'en 2016, appartenait au gouvernement. Il fixait donc par arrêté ces tarifs en prenant notamment en considération une estimation de l'évolution des coûts supportés par l'opérateur ainsi que l'ajustement, si nécessaire, du tarif en raison d'une sur ou sous-évaluation des tarifs sur la période précédente.

Faisant écho à une décision précédente du même ordre, le Conseil d'Etat a estimé que les tarifs "bleus résidentiels" et les tarifs "verts" ont été fixés à un niveau insuffisant au regard des règles de rattrapage applicables. Quant aux tarifs "bleus non résidentiels" et "jaunes", le niveau de fixation était suffisant.

En raison de l'annulation de ces deux arrêtés, le juge administratif enjoint aux ministres de prendre, dans un délai de 3 mois, un nouvel arrêté fixant une augmentation rétroactive desdits tarifs pour la période comprise entre le 1er novembre 2014 et le 31 juillet 2015.

En conséquence, la ministre de l'Energie, Ségolène Royal, a annoncé que l'augmentation rétroactive serait "de moins de 1.50 EUR par mois pendant 18 mois", ce qui fait "une trentaine d'euros à répartir sur 18 mois".

A noter qu'à partir de 2016, le gouvernement n'aura plus la charge de fixer les tarifs réglementés de vente d'électricité puisque ce pouvoir appartiendra à la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Conseil d'Etat, 15 juin 2016, Association nationale des opérateurs détaillants en énergie (ANODE), n°383722

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Juge Administratif / Procédure Administrative ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés