BRÈVE Agrément de l'assistante maternelle

Le rabotage de la niche pour l’emploi à domicile aura des conséquences sur l’emploi


Par Rédaction Juritravail - Modifié le 22-05-2012

1,4 million de personnes travaillent dans le secteur de l’emploi à domicile. Ce secteur a une masse salariale brute de 6 milliards d’euros par an.

1,4 million de personnes travaillent dans le secteur de l’emploi à domicile. Ce secteur a une masse salariale brute de 6 milliards d’euros par an. Mais depuis 2010, le nombre de particuliers employeurs, d’heures travaillées et de salariés a baissé depuis 2010. Ce recul varie entre 0,2 et 1,4 % par an.
 

Le secteur bénéficie actuellement d’une niche fiscale avantageuse pour les particuliers employeurs, dite niche « nounou ». Grâce à ce dispositif, les personnes qui emploient une personne à domicile pour le ménage, la garde d’enfants ou d’autres tâches peuvent réduire leur revenu imposable.
 

François Hollande a annoncé une baisse des déductions possibles. Actuellement, les ménages peuvent déduire 15.000 euros maximum de leur revenu imposable. Ce chiffre passerait à 10.000 euros si une nouvelle loi était votée. La déduction passera également de 50 % à 45 % des salaires versés.
 

Le risque est de voir plusieurs milliers d’emplois à domicile disparaître ou qu’une partie des heures travaillées ne soit plus déclarée. Le travailleur à domicile exercerait donc une partie de son activité « au noir ». Marie-Béatrice Levaux, présidente de la Fédération des particuliers employeurs (FEDEM), est prête à prendre des engagements précis en matière d’emplois dans le secteur si, en contrepartie, François Hollande ne touche plus à la niche fiscale pour l’emploi à domicile pendant toute la durée de son quinquennat.
 

La réduction de l’activité des travailleurs à domicile s’explique par un budget plus faible des familles employant des salariés à domicile, mais aussi par la suppression de l’abattement de 15 points de cotisation patronale depuis le 1er janvier 2011. La FEPEM estime que cette suppression aurait déjà eu pour conséquence la suppression de 13.000 emplois.
 

Pensez-vous que cette niche fiscale devrait être supprimée ?

Par Juritravail

Source : Le Figaro, le 11 mai 2012 

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail