Rompre le Contrat

les nouvelles modalités de rupture du contrat d'apprentissage


Par Angélique Plouard, Avocat - Modifié le 01-02-2019 - Blog : Blog Cabinet Angélique Plouard

Le contrat d'apprentissage peut être rompu par l'une ou l'autre des parties jusqu'à l'échéance des quarante-cinq premiers jours, consécutifs ou non, de formation pratique en entreprise effectuée par l'apprenti.

Passé ce délai, le contrat peut être rompu par accord écrit des deux parties.

Sans accord et passé ce délai toujours, dans le cas d'une force majeure, faute grave de l'apprenti, inaptitude médicalement constatée, décès du Maître d'apprentissage, la rupture prend la forme d'un licenciement.


Dans le cas où au-delà des 45 jours, c'est l'apprenti qui sollicite la rupture en raison de manquements de l'employeur, il doit désormais saisir un médiateur.

Malgré l'éviction du Conseil de Prud'hommes dans cette dernière hypothèse, quid de la résolution des litiges liés à la rupture à l'initiative de l'employeur en cas d'échec du médiateur.


À propos de l’auteur

Photo de                         Cabinet Angélique plouard

Cabinet Angélique plouard

Avocat au barreau de Dijon

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail