Le conseil de prud’hommes d’Amiens a donné raison aux anciens salariés de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord qui estimaient que leur licenciement était injustifié.

A l’issue de treize années de litige, le groupe américain Goodyear a été condamné le 28 mai 2020 par le conseil de prud’hommes d’Amiens pour le licenciement abusif de 832 anciens salariés de son usine d’Amiens-Nord, fermée en janvier 2014 et qui employait alors 1.143 personnes.
Le juge a en effet estimé que les licenciements étaient "sans motif économique valide" et que la fermeture de l’usine d’Amiens ne pouvait s’expliquer économiquement au regard des bénéfices réalisés par le groupe.
Le montant des indemnités allouées aux salariés n'a pas été communiqué.
La direction de Goodyear a fait savoir qu’elle prenait acte de ce jugement et se réservait le droit de faire appel.

Conseil de prud’hommes d’Amiens, 28 mai 2020, société Goodyear France