Accueil » Droit de l'Immobilier et de la Construction » Bail habitation » Loyers Impayés » Actualités

Actualité Loyers Impayés

Notion de logement décent : précision sur la surface habitable et le volume habitable

Par , Avocat - Modifié le 30-03-2020

Notion de logement décent : précision sur la surface habitable et le volume habitable

Un logement dont la surface habitable est inférieure à 9 mètres carrés peut être considéré comme décent si son volume habitable est au moins égal à 20 mètres cubes. 

A la suite du décès de son père, une personne est devenue propriétaire d’un local à usage d’habitation, occupé par un locataire. Le bailleur a donné un congé pour vendre au locataire, puis l’a assigné en validité de ce congé, en expulsion et en paiement d’un arriéré de loyer. Le locataire a par la suite assigné le bailleur en requalification du bail en bail de droit commun soumis aux dispositions de la loi du 6 juillet 1989 et a sollicité l'indemnisation d'un trouble de jouissance, le remboursement de loyers, la remise de quittances de loyers et la justification des charges locatives.

La cour d’appel de Paris, dans un arrêt rendu le 30 octobre 2018, a rejeté les demandes du locataire en remboursement des loyers et en justification des charges, et ordonné son expulsion.

La Cour de cassation, dans un arrêt rendu le 23 janvier 2020, décide de ne pas suivre la décision de la cour d’appel, notamment quant à l’expulsion du locataire. En effet, la Cour de cassation estime qu’un logement est considéré comme décent s’il dispose d’au moins une pièce principale ou une surface habitable au moins égale à 9 mètres carrés et une hauteur sous plafond au moins égale à 2,20 mètres. Le logement peut aussi être considéré comme décent s’il dispose d’un volume habitable au moins égal à 20 mètres cubes. En l’occurrence, la cour d’appel n’avait pas cherché à savoir si le logement en question disposait d’un volume habitable au moins égal à 20 mètres cubes. Elle n’avait en effet que constater qu’il disposait d’une surface habitable inférieure à 9 mètres carré. La Cour de cassation casse donc l’arrêt d’appel et renvoie les parties devant la cour d’appel de Paris autrement composée.

Source

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Loyers Impayés ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés