Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement & Rupture conventionnelle » Licenciement : Motifs et Procédures » Licenciement pour Motif Personnel » Contester son licenciement pour inaptitude efficacement » Actualités

Article avocat Contester son licenciement pour inaptitude efficacement

Le recours contre l’avis d’inaptitude permet le maintien de salaire pendant plusieurs mois voire plusieurs années.

Par , Avocat - Modifié le 19-07-2018

rawpixel-552391-unsplash-300x200.jpg

La Cour de Cassation vient de le rappeler les règles dans un arrêt du 6 juin 2018, (soc. 6 juin 2018, n° 17-10.594)

Un salarié est déclaré inapte recommence à percevoir son salaire si un mois après l’avis d’inaptitude il n’est pas licencié.

Cette règle a été mise en place pour éviter que le salarié ne se retrouve sans salaire et sans possibilité de s’inscrire à pôle emploi pendant un temps indéfini.

Etant contraint de reprendre le paiement des salaires un mois après l’avis d’inaptitude, l’employeur devra prendre une décision.

Soit le salarié est reclassé et peut retrouver le paiement de son salaire, soit il est licencié et peut être indemnisé par pôle emploi.

Si l’employeur ne fait rien il doit payer le salaire pendant un temps indéfini un mois après l’avis d’inaptitude.

Que se passe-t-il si le salarié conteste l’avis d’inaptitude ?

L’employeur doit-il payer les salaires à partir d’un mois après l’avis et ce jusqu’à la décision d’annulation de l’avis d’inaptitude ou non ?

Si l’employeur a payé les salaires et que l’avis d’inaptitude physique est annulé, le salarié doit-il rembourser les salaires qu’il a perçus ?

L’enjeu financier est considérable car la procédure d’annulation prend du temps et pendant toute cette période les salaires seraient dus.

La Cour de cassation a décidé que:

       - le salaire est dû pour la période antérieure à l’annulation c’est-à-dire entre la date légale de reprise des salaires (soit un mois après l’avis d’inaptitude et la date d’annulation de son avis d’inaptitude. En l’espèce, le salarié était donc fondé à conserver les salaires perçus entre le 28 avril 2013 (un mois après avis) et le 17 novembre 2014 (date annulation de l’avis).

       - le salaire n’est pas dû à partir de la date d’annulation de l’avis d’inaptitude jusqu’à la nouvelle décision d’inaptitude. En l’espèce, le salarié n’avait plus droit à ses salaires entre le 18 novembre 2014 et 19 janvier 2015.

       - le salaire est à nouveau dû à l’expiration du délai d’un mois après ce second avis d’inaptitude. Enl’espèce, le salarié avait à nouveau droit au paiement de son salaire à compter du 19 février 2015.

La contestation de l’avis d’inaptitude n’est pas sans effet sur les salaires. Doit-on prendre le risque de licencier même s’il y a un recours  afin d’éviter d’avoir à régler les salaires le temps de la procédure ?

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Emilie VOIRON

Maître Emilie VOIRON

Avocat au Barreau de GRASSE

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social
  • - Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT
  • - Droit des Sociétés - Création Entreprise - Cessation Activité
  • - Procédure Judiciaire
  • - Droit de la Protection Sociale
  • - Droit des affaires
  • - Création de société, Modèles de contrat et de lettres dématérialisés

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés