Accueil » Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT » Délégué Syndical (DS) » Les moyens du délégué syndical » Actualités

Brève Les moyens du délégué syndical

La manifestation des métallurgistes a été marquée par les incidents

Par - Modifié le 08-02-2013

Une manifestation internationale des métallurgistes a eu lieu mercredi 6 février à Strasbourg, tout près du Parlement européen. Elle s'est déroulée concomitamment à l'annonce par ArcelorMittal d'une perte opérationnelle de 2,2 milliards d'euros au cours des trois dernier mois de 2012 pour sa division d'aciers plats carbone Europe incluant les sites de Florange et de Liège. Elle réunissait des salariés français, belges et luxembourgeois venus réclamer le soutien des députés européens après les plans sociaux des sites de Liège et Florange, et s'est déroulée dans un climat tendu.

En effet, la police a bloqué l'accès au Parlement. Certains manifestants ont tenté de faire céder les barrages, notamment en lançant des pierres et des bouteilles. Ils ont été dispersés par la police, qui a fait plusieurs fois usage de gaz lacrymogène.

Quelques manifestant ont cassé des abribus et ont lancé contre les forces de l'ordre, des panneaux de signalisation.

Selon Edouard Martin, délégué CFDT de Florange, "l'industrie sidérurgique est en train d'être massacrée par un prédateur, Mittal. La question que nous voulons poser aux députés européens, c'est : combien de dizaines de milliers d'emplois supprimés faudra-t-il encore avant que l'Europe bouge ?". Il a également déclaré que "l'Europe ne bronche pas, il nous faudrait un plan Marshall européen pour sauver l'emploi sidérurgique. Il y aura toujours besoin d'acier en Europe".

Les salariés de Florange, casque sur la tête, portaient une banderole intersyndicale ayant pour inscription "l'acier lorrain vivra", et étaient munis d'autocollants : "Touche-pas à mon usine".

A cette occasion, un intérimaire  belge d'ArcelorMittal a perdu l'usage d'un oeil lors d'un face à face tendu avec les forces de police.  Ces dernières tentaient d'empêcher les manifestants d'approcher le Parlement. Le manifestant a été touché par un tir d'arme à balles souples alors qu'il était venu manifester auprès de ses collègues devant le Parlement européen.

Les directions réunies, de la police et de la gendarmerie nationale française ont demandé à leurs inspections de mener une enquête sur cet incident.

Jean-Michel Hutsebaut, délégué belge FGTB a déclaré que "les récits affluent pour dire que les forces de police tiraient avec des balles en caoutchouc à hauteur d'homme, à hauteur de la tête". Pour lui, il s'agit d'"un pas inacceptable qui a été franchi".

Bernard Thibaut, leader cégétiste a affirmé être "scandalisé" par la "réception brutale" des métallurgistes d'ArcelorMittal par les forces de l'ordre lors de cette manifestation. Il dénonce ainsi le comportement policier qui assimile selon lui les manifestants à des délinquants.

"Info-Plus" Atteinte aux biens appartenant à l'employeur

Selon l'article 322-1 du Code pénal, la destruction, la dégradation ou la détérioration des biens appartenant à l'employeur ou aux non grévistes est punie d'une amende de 30.000 euros et de deux ans de d'emprisonnement, sauf s'il n'en ait résulté qu'un dommage léger.

Source : Le monde 7 janvier 2013

Vous avez des questions sur le sujet Les moyens du délégué syndical ?

Posez-la à un expert Juritravail et obtenez une réponse sous 48h

Vous êtes...

  •  
  •  
  •  
  •  

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés