Garde à vue

Nullité des gardes à vue antérieures au 1er juin 2011


Par Stéphanie MANTIONE, Avocat - Modifié le 06-06-2011 - Blog : Blog Cabinet Stéphanie MANTIONE

Dans le prolongement de l'arrêt rendu le 15 avril 2011 en assemblée plénière , la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation a réaffirmé le 31 mai dernier le droit à un procès équitable au visa de l'article 6 § 1 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme.

Elle a ainsi précisé "qu'il se déduit de ce texte que toute personne, placée en garde à vue, doit, dès le début de cette mesure, être informée de son droit de se taire et, sauf exceptions justifiées par des raisons impérieuses tenant aux circonstances particulières de l'espèce, pouvoir bénéficier, en l'absence de renonciation non équivoque, de l'assistance d'un avocat".

C'est ainsi que la Chambre Criminelle a cassé les arrêts écartant l'exception de nullité des procès-verbaux établis dans le cadre de la retenue douanière puis de la garde à vue ainsi que des actes subséquents.

Cass. Crim. 31 mai 2011 Pourvoi 11-81412

Cass. Crim. 31 mai 2011 Pourvoi 10-88293

Cass. Crim. 31 mai 2011 Pourvoi 10-80034

Cass. Crim. 31 mai 2011 Pourvoi 10-88809


Source

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail