Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement & Rupture conventionnelle » Licenciement : Motifs et Procédures » Licenciement pour Motif Personnel » Contester un licenciement : que faire en cas de licenciement abusif » Obtenir des Dommages et Intêrets pour Licenciement Injustifié » Actualités

Article avocat Obtenir des Dommages et Intêrets pour Licenciement Injustifié

La Cour de Cassation valide le barème Macron

Par , Avocat - Modifié le 23-09-2019

Après l’échec des recours devant le Conseil d’Etat et le Conseil constitutionnel, la contestation du barème Macron (C. trav., art. L. 1235-3) a rebondi dans les conseils de prud’hommes, sommés de se prononcer sur sa conformité aux trois textes suivants :

  • l'article 10 de la convention 158 de l’OIT (« versement d’une indemnité adéquate ou toute autre forme de réparation considérée comme appropriée »),


  • l'article 24 de la charte sociale européenne (« droit des travailleurs licenciés sans motif valable à une indemnité adéquate ou à une autre réparation appropriée ») (Conseil de l’Europe)


  • et l'article 6-1 de la CEDH (droit à un procès équitable).

Réunie en assemblée plénière, la Cour de cassation a accepté d’examiner la conventionnalité du barème dans le cadre d’une procédure d’avis « dès lors que son examen implique un contrôle abstrait ne nécessitant pas l’analyse d’éléments de fait relevant de l’office du juge du fond »(Avis du 17 juillet 2019).

Sans surprise, l’article 6§1 de la CEDH a été écarté, puisqu’il garantit des droits procéduraux.

L’article 24 de la Charte n’est quant à lui pas d’effet direct, « eu égard à l’importance de la marge d’appréciation laissée aux parties contractantes » (les Etats) et ne peut ainsi être invoqué dans un litige entre particuliers.

Seul l’article 10 de la convention 158 de l’OIT est d’application directe.

Néanmoins, la Cour de Cassation considère les dispositions de l’article L. 1235-3 du code du travail compatibles avec la convention de l'OIT dès lors que cette dernière laisse une marge d’appréciation aux Etats (droit à une indemnité « adéquate »).

Prochaine étape : les Cours d'appel de Reims et de Paris rendront leur arrêt le 25 septembre 2019 !

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Nathalia Garcia-petrich

Maître Nathalia Garcia-petrich

Avocat au Barreau de PARIS

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social
  • - Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT
  • - Droit Pénal

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés