Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Temps de travail » Organiser le temps de travail et les repos » Actualités

Article avocat Organiser le temps de travail et les repos

Sécurité au travail et alcool

Boire un petit verre est agréable au travail mais il ne faut pas rouler sous la table : l'employeur est responsable de ce qui se passe sur le lieu du travail.

L’employeur a-t-il une obligation de vigilance sur la consommation d’alcool sur le lieu du travail?

L4828-20, 4121-6 code du travail

 

Y a-t-il un interdit légal? 

Non, le code dresse la liste des alcools autorisés sur le lieu de travail : vin, cidre, bière, poiré.

 

Quelle est l’étendue de l’obligation de sécurité de l’employeur?

Il est responsable de la sécurité et de la santé des salariés, obligation de résultat:  si un accident au travail trouve son origine directe dans l’excès d’alcool, il est qualifié d’accident du travail; de même si un accident a lieu sur le trajet travail-domicile, la qualification d’accident du trajet peut être retenue.

La responsabilité civile et pénale de l’employeur est engagée si le défaut de vigilance, de sécurité lié à la consommation d’alcool sur le lieu du travail est dû à sa faute inexcusable; de même si il accepte l’entrée sur le lieu de travail d’un salarié ivre L 4741-1; de même si il organise une réunion festive sur le lieu du travail ou la laisse faire sans contrôler lui-même, sans encadrer (anniversaires, départs, élections, évènements sportifs ou culturels).

Sa responsabilité est engagée même si le salarié a commis de son côté une faute en consommant des boissons non autorisées ; de plus, la consommation d’alcool par le salarié peut être sanctionnée sur le plan disciplinaire.

 

Quel rapport entre le pouvoir hiérarchique, d’organisation de l’employeur et la subordination du contrat de travail?

En contrepartie de son obligation et de sa responsabilité l’employeur est maître de ce qui se passe sur le lieu de travail: il peut donc interdire l’alcool en libre-service ou en consommation individuelle dans les règlement intérieur, note de service, contrat de travail si l’interdit est proportionnel au risque encouru en fonction de la nature de l’activité, la présence de clients, produits toxiques ou inflammables.

 

Synthèse: c’est une question de prévention pour l’employeur et de discipline pour le salarié


Consultez l’avocat spécialisé en droit du travail, il vous conseille, vous guide, vous assiste.

Christine Dubedout, avocat

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité du droit du travail

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Publicité

Maître Christine Dubedout

Maître Christine Dubedout

Avocat au Barreau de VERSAILLES

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social
  • - Droit de la Famille - Divorce
  • - Droit des étrangers : en France et à l'étranger
  • - Droit Pénal
  • - Droit de la Consommation
  • - Droit de la Protection Sociale
  • - Droit de l'informatique, des Libertés & Internet
  • - Loi travail 2017

Me contacter

Edition abonné


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2018 JuriTravail tous droits réservés