Accueil » Droit de la presse, image & publicité » Droit de l'Image » Photo » Actualités

Actualité Photo

Conditions d’exploitation de l’image d’une personne prise dans le cadre de la relation de travail

Par , Avocat - Modifié le 07-01-2019

Le droit à l'image est le droit de chacun sur son image. 

Il découle du droit au respect de la vie privée. 

Ainsi, le droit considère que l’exploitation de l’image d’un individu ne peut pas valablement être réalisée sans une autorisation expresse et préalable de la part de la personne concernée. 

Par conséquent, l'image d'une personne ne peut être diffusée sans son consentement personnel, quel qu'en soit le support. 

Cependant, les juges opèrent une distinction selon que la personne se trouver dans un lieu privé ou public. 

En effet, dans les lieux privés, l'image d'une personne ne peut pas être prise sans son consentement. 

Dans un lieu public, il est possible de prendre et diffuser l’image d’une personne, même sans son consentement, car ce dernier est juridiquement présumé

En revanche, si la personne apparaît isolément, de manière cadrée, par un téléobjectif, il y a atteinte au droit à l'image

L'atteinte au respect dû à la vie privée et l'atteinte au droit de chacun sur son image constituent des sources de préjudices distinctes permettant des réparations distinctes, même si en pratique il arrive souvent que les deux atteintes se cumulent. 

La seule constatation de l'atteinte au respect de la vie privée et à l'image par voie de presse caractérise l'urgence et ouvre droit à réparation par le juge civil en référé ou au fond. 

La forme de cette réparation est laissée à la libre appréciation du juge (dommages et intérêts et/ou publication judiciaire). 

En outre, le juge civil peut aussi prendre toutes mesures propres à empêcher ou à faire cesser l'atteinte. 

Outre, les « sanctions civiles », l’articles 226-1 et suivants du code pénal sanctionne pénalement l’atteinte au droit à l’image par une peine d’amende et d’emprisonnement. 

S’agissant des photographies d’employées prises dans le cadre de leur relation de travail, les juges considèrent que, en l’absence de consentement explicite de la personne, il y a violation de son droit à l’image. 

Or, il est fréquent qu’un employeur utilise l’image de ses employés notamment sur le site internet de l’entreprise, les réseaux sociaux ou dans des campagnes publicitaires 

Si le contrat de travail ne prévoit aucune clause relative à l’exploitation au droit à l’image celle-ci est illicite

La jurisprudence estime en effet que les salariés ne peuvent pas valablement implicitement consentir à une autorisation de diffusion de leur image. 

Le simple fait d’accepter des séances photo n’impliquent pas en tant que telles un accord de la part de la personne concernée. 

Je suis à votre disposition pour toute action ou information

Anthony Bem 
Avocat à la Cour 

Source

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Photo ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Vos Réactions

  • cessb - Visiteur Le 07-09-2019 à 23:35

    Quand est'il au niveau international ? par exemple une canadienne donne des formations dans des entreprises francaises, espagnoles... Quel est le droit qui prevaut ? pour une formation d'une 15 aine de personnes, si l'on prend une photo de groupe, doit-on demander une autorisation ? 
    Merci beaucoup, 

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés