Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Démissionner, Prise d'acte » Préavis de Démission : Comment calculer & réduire sa durée ? » Actualités

Article avocat Préavis de Démission : Comment calculer & réduire sa durée ?

Le sort des indemnités journalières en cas de dispense de préavis

Par , Avocat - Modifié le 28-01-2020

L’employeur peut décider de dispenser son salarié d’exécuter le préavis. Il peut aussi décider d’accepter la demande du salarié de le dispenser de l’exécution du préavis. Selon l’auteur de la demande, les conséquences ne seront pas les mêmes.

Si la demande vient du salarié et que l’employeur accepte sa demande de dispense, l’employeur n’a pas à  payer le préavis.

Par contre si l’employeur est à l’origine de la décision, très souvent pour éviter que le salarié commette des fautes pendant son exécution, l’employeur devra régler le préavis non exécuté au salarié.  Le salarié restera chez lui et son contrat prendra fin à la fin du préavis. Le salarié ne sera pas libéré et ne pourra aller travailler ailleurs, sauf autorisation de l’employeur.

Mais que se passe-t-il quand le salarié est en maladie au moment du préavis ?

Dans le cas où le salarié n’est pas dispensé du préavis, il percevra les indemnités journalières et le complément de salaire s’il est dû par l’employeur.

Dans le cas où l’employeur dispense le salarié de l’exécution du préavis, le salarié  percevra les indemnités journalières versées par la CPAM et l’employeur devra verser l’intégralité de l’indemnité compensatrice de préavis au salarié et ne pourra retenir les indemnités journalières de  sécurité sociale, et cela même si le salarié était en arrêt de travail avant la dispense.

 

(Cass soc 15/05/2014 n°12)

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Catherine MEYER-ROYERE

Maître Catherine MEYER-ROYERE

Avocat au Barreau de TOULON

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à côté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.