Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement & Rupture conventionnelle » Licenciement : Motifs et Procédures » Licenciement pour Motif Personnel » Licenciement hors faute grave et lourde » Préavis de licenciement : calculer & demander une réduction » Actualités

Brève Préavis de licenciement : calculer & demander une réduction

Licenciement : les secrets de votre Convention collective

Par - Modifié le 07-10-2015

Licenciement : les secrets de votre Convention collective

Les conventions collectives prévoyant souvent des droits plus avantageux que la loi pour les salariés, il se peut que l'indemnité conventionnelle de licenciement soit plus intéressante pour le salarié que l'indemnité légale. En outre, le texte conventionnel peut aussi contenir des dispositions relatives au préavis plus favorables. Des points sont donc à connaitre, tant par les employeurs, que les salariés et les représentants du personnel.

L'indemnité légale de licenciement

Légalement, dès lors que le salarié titulaire d'un CDI est licencié alors qu'il compte une année d'ancienneté (ininterrompue) au service de son employeur, il a le droit à une indemnité de licenciement. Ce n'est cependant pas le cas s'il est licencié pour faute grave ou lourde (1).

S'agissant du montant, il est précisé que cette indemnité ne peut être inférieure à 1/5e de mois de salaire par année d'ancienneté. A ceci, il convient d'ajouter 2/15e de mois par année au-delà de 10 ans d'ancienneté (2).

Rappelons enfin que les règles relatives aux indemnités de licenciement sont différentes dans le cas d'un licenciement pour inaptitude d'origine professionnelle.

Que prévoit votre CCN sur l'indemnité de licenciement ?

La convention collective applicable au sein de l'entreprise peut contenir des dispositions plus favorables pour les salariés concernés, et prévoir par exemple que l'indemnité de licenciement est due alors que le salarié ne justifie pas d'un an d'ancienneté, ou que l'indemnité est versée même en cas de faute grave.

C'est ainsi que la convention collective nationale applicable au personnel des Bureaux d'études techniques, des cabinets d'ingénieurs conseil et des sociétés de conseil (syntec-cinov) prévoit que pour les salariés ETAM, l'indemnité de licenciement se calcule en mois de rémunération sur les bases suivantes (3) :

  • pour une ancienneté acquise entre 2 ans et 20 ans : 0,25 de mois par année de présence ;
  • à partir de 20 ans d'ancienneté : 0,30 de mois de par année de présence, sans pouvoir excéder un plafond de 10 mois.

Salariés faites valoir vos droits !

Tout savoir sur les indemnités de licenciement

Préavis et licenciement

Dès lors que le licenciement n'est pas motivé par une faute grave, le Code du travail prévoit que le salarié a droit à un préavis dont la durée est déterminée par la loi, la convention ou l'accord collectif de travail ou, à défaut, par les usages pratiqués dans la localité et la profession (4).

En outre, si une clause du contrat de travail prévoit une durée de préavis inférieure à celle prévue par la loi en cas de licenciement, la clause doit alors être considérée comme nulle (5).
Si le salarié est dispensé de préavis, il a alors droit, sauf en cas de faute grave à une indemnité compensatrice (6).

Le fait de ne pas exécuter son préavis ne peut pas entrainer une diminution des salaires et des avantages que le salarié aurait perçus s'il avait accompli son travail jusqu'à l'expiration du préavis.

Respecter la CCN en matière de préavis

Certaines conventions collectives contiennent des dispositions particulières applicables en matière de préavis, notamment au niveau de la durée ou de l'indemnité compensatrice. Par ailleurs, il arrive que la CCN permette au salarié de pouvoir s'absenter, durant le préavis, pour rechercher un emploi.

Ainsi, la convention collective nationale des hôtels, cafés restaurant (HCR) du 30 avril 1997 prévoit, en son article 30, que les salariés à temps complet ont la possibilité (sauf en cas de faute grave ou lourde), de s'absenter pour chercher un emploi dans la limite de 2 heures par jour de travail.

Les heures doivent être fixées d'un commun accord, et ces absences pour recherche d'emploi ne peuvent en aucun cas donner lieu à une réduction de salaire pour les salariés licenciés.

(1) Article L1234-9 du Code du travail
(2) Article R1234-4 du Code du travail
(3) Article 19 convention collective convention collective nationale applicable au personnel des Bureaux d'études techniques, des cabinets d'ingénieurs conseil et des sociétés de conseil
(4) Article L1234-1 du Code du travail
(5) Article L1234-2 du Code du travail
(6) Article L1234-5 du Code du travail

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Préavis de licenciement : calculer & demander une réduction ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité