Accueil » Droit du Travail Salarié » Retraite, préretraite » Préparer sa Retraite : âge de départ, procédure, pension, recours, Cerfa ... » Actualités

Actualité Préparer sa Retraite : âge de départ, procédure, pension, recours, Cerfa ...

Les français face à la retraite : qu’en attendent-ils et que faut-il en attendre ?

Par , Responsable Editorial web - Modifié le 23-04-2014

Les français face à la retraite : qu’en attendent-ils et que faut-il en attendre ?

Les salariés français attendent beaucoup de leur retraite car, selon eux, cette période rime avec bonheur. Mais entre les attentes qu'ils expriment et ce que la loi prévoit, il y a parfois un décalage. Qu'attendent les français de leur retraite et qu'auront-ils vraiment ?

>> Dossier conseillé : Bien préparer sa retraite

Age de départ à la retraite, pension de retraite, cumul emploi-retraite … un récent sondage (1) révèle la vision et les attentes des salariés français seniors en ce qui concerne leur départ à la retraite. L'occasion de faire le point sur ce qui les attend vraiment et donc de revenir sur la récente réforme des retraites.

Infographie Retraite 2014

L'âge de départ à la retraite

Les plus de 50 ans aimeraient partir à la retraite, dans leur majorité, à 61 ans. Conscients de la réalité, ils restent néanmoins réalistes en prévoyant un départ effectif à la retraite à l'âge de 63 ans 1/2 (40% des seniors actifs pensent même partir à la retraite après 65 ans).

Bien que la réforme des retraite n'ait pas directement reculé l'âge légal de départ à la retraite (qui reste fixé à 62 ans), le nombre de trimestres à cotiser a, quant à lui augmenté, reportant, de fait, l'âge de départ à la retraite pour de nombreux salariés.

Toutefois, les salariés les plus proches de la retraite (nés avant 1958) ne sont pas concernés par cette revalorisation du nombre de trimestres nécessaire pour un départ en retraite à taux plein.

La situation financière des retraités

Lorsque l'on demande les mots qui leurs viennent à l'esprit lorsque l'on évoque la retraite, beaucoup pensent au temps libre dont ils vont pouvoir profiter, aux loisirs et aux voyages.

Peu d'entre eux associent la retraite avec l'argent et le pouvoir d'achat.

Et pour cause ! Les retraités qui ont une retraite moins bien que ce qu'ils avaient imaginé évoquent en premier lieu leurs faibles revenus et leur petite pension de retraite. Et même si leur retraite se passe plutôt bien, ils sont 52% à avouer qu'en ce qui concerne l'argent, leur retraite se passe moins bien que prévu.

L'argent semble donc être la principale source de déception chez les retraités.

Même si la réforme des retraites ne prévoit pas de baisse ou de gel des pensions de retraite, leur revalorisation a été reportée dans le temps et aura lieu non plus au 1er avril mais au 1er octobre de chaque année (sauf pour les petites pensions de retraite) (2), permettant ainsi au Gouvernement de faire une économie de la revalorisation sur 6 mois.

Le cumul emploi-retraite

Près d'1/3 des seniors en activité aimerait continuer de travailler après l'âge légal de départ à la retraite.

Cette proportion assez conséquente s'explique en partie pour des raisons financières puisque bon nombre de retraités connait un manque à gagner lors du passage de la vie active à la retraite.

Notons que la proportion de retraités qui retournent sur le marché du travail a plus que doublé ces 5 dernières années.

Dans certains cas, il est possible de cumuler le salaire tiré de cette activité et la pension de retraite.

Cependant, si le revenu dépasse un certain plafond, la pension de retraite du salarié pourra être réduite (3).

En outre, à partir du 1er janvier 2015, le cumul emploi-retraite ne permettra plus d'ouvrir de nouveaux droits à la retraite. Le salarié cotisera toujours au régime de l'assurance retraite mais ces cotisations ne seront pas génératrices de nouveaux droits à retraite (4).

La réforme des retraites prévoit aussi de mieux prendre en compte la pénibilité. Pour cela, les représentants du personnel des entreprises d'au moins 50 salariés employant des salariés exposés aux facteurs de risque professionnel sont amenés à négocier sur ce thème avec le chef d'entreprise (5).

Notre dossier

Références :

(1) Sondage Harris pour l'Institut français des seniors, avril 2014

(2) Article L.161-23-1 du Code de la sécurité sociale

(3) Article L.161-22 du Code de la sécurité sociale

(4) Article L.161-22-1 A du Code de la sécurité sociale

(5) Article L4163-2 du Code du travail à venir au 1er janvier 2015

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité du droit du travail

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Préparer sa Retraite : âge de départ, procédure, pension, recours, Cerfa ... ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Vos Réactions

  • NB Consulting - Gestion Retraite - Visiteur Le 24-04-2014 à 11:04

    Pour apporter quelques éléments sur le cumul emploi/retraite...

    Pour vous constituer de nouveaux Droits dans le cadre du cumul emploi retraite c'est maintenant ou jamais

    La refonte du dispositif de cumul emploi retraite (CER), prévue dans la réforme des retraites, va entraîner des différences de traitement entre les retraités.

    A ce jour, tout senior qui a déjà fait valoir ses droits à la retraite peut reprendre une activité et cumuler pension et salaire sous certaines conditions.

    Au-delà de l?avantage de pouvoir cumuler pension et salaire, le fait pour certaines personnes retraitées de retravailler leur permet aussi de constituer de nouveaux droits si elles ont repris une activité dans un autre régime que celui qu?elles ont liquidé.

    Par exemple, pour un artisan ou un commerçant qui devient salarié une fois à la retraite, ses cotisations au régime général vont lui permettre d?avoir plus tard, lorsqu?il se retirera définitivement de la vie active, une pension supplémentaire en tant que salarié.

    La réforme des retraites va hélas changer la donne

    A compter de 2015, le texte prévoit que pour bénéficier du cumul emploi-retraite, il faudra liquider auparavant tous ses droits à la retraite. Cela signifie que, même en cas de changement de régime, le retraité cotisera « à fonds perdus », c?est-à-dire sans se créer de nouveaux droits (ce qui ne lui permettra plus d?améliorer le montant de sa pension retraite).

    Attention : cette mesure n?est pas rétroactive. Il existera ainsi une différence de traitement entre les assurés débutant un cumul emploi retraite avant la fin de 2014 et ceux cumulant après le 1er janvier 2015.

    Les premiers paieront des cotisations pouvant générer des droits supplémentaires, alors que les autres, placés dans une situation identique, mais débutant un cumul emploi retraite à compter du 1er janvier 2015 cotiseront sans obtenir de droits supplémentaires.

    En conclusion, si vous avez la possibilité de liquider votre retraite à taux plein en 2014 et que vous voulez vous constituer de nouveaux droits dans le cadre du cumul emploi retraite il faudra le faire cette année ou jamais.
     
    Suis-je éligible à ce dispositif? Oui si vous répondez aux critères suivant:
     
    - vous avez atteint l'age légal de départ à la retraite:
    si vous êtes né avant le 01/07/1951 > 60 ans
    si vous êtes né entre le 01/07/1951 et le 31/12/1951 > 60 ans et 4 mois
    si vous êtes né en 1952 > 60 ans et 9 mois
    si vous êtes né en 1953 > 61 ans et 2 mois
    si vous êtes né en 1954 > 61 ans et 7 mois
    A partir de 1955 > 62 ans
     
    - Vous cotisez ou avez cotisé  à plusieurs régimes de retraite (carrière multi statuts, élus)
    ou
    - Vous avez un projet de création d'entreprise ou souhaitez devenir autoentrepreneur avant la fin de l'année
     
    Si vous répondez à ces critères, contactez nous au plus vite si vous souhaitez nous confier la prise en charge de votre dossier afin de bénéficier de ce dispositif.

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés