Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Retraite, préretraite » Préparer sa Retraite : âge de départ, procédure, pension, recours, Cerfa ... » Actualités

Actualité Préparer sa Retraite : âge de départ, procédure, pension, recours, Cerfa ...

Retraite : le projet de réforme 2010 avant/après, quels vont être les principaux changements ?

Par - Modifié le 25-10-2010

Le projet de réforme 2010 avant/après : quels vont être les principaux changements ?

Le projet définitif de réforme des retraites qui sera présenté à l'Assemblée Nationale le mardi 7 septembre prochain, porte essentiellement sur sept points clés : l'âge légal de départ à la retraite, l'âge requis pour pouvoir prétendre à une retraite à taux plein, la durée de cotisation, la prise en considération de la durée de la carrière, la prise en considération de la pénibilité du poste de travail, le taux de contribution des salariés touchant les revenus les plus élevés, et le taux de contribution des fonctionnaires.

Domaines

Dispositif actuel

Projet de réforme

L'âge légal de départ à la retraite

60 ans

L'âge serait repoussé à

62 ans en 2018 (augmentation de 4 mois/an)

L'âge requis pour pouvoir prétendre à une retraite à taux plein

65 ans

L'âge serait repoussé à

67 ans en 2023

La durée de cotisation

- 2010 : 162 trimestres (40,5 ans)

- Augmentation progressive jusqu'en 2012 pour atteindre 164 trimestres (41 ans)

La durée de cotisation serait allongée à 166 trimestres (41,5 ans).

La prise en considération de la durée de la carrière

Dispositif « carrières longues » :

- Les salariés ayant commencé à travailler à 14 ou 15 ans peuvent bénéficier d'une retraite à taux plein à 58 ou 59 ans.

- Les salariés ayant commencé à travailler à 16 ans peuvent bénéficier d'une retraite à taux plein à 60 ans.

- Le dispositif « carrières longues »serait maintenu.

- Le dispositif serait étendu aux salariés ayant commencé à travailler à 17 ans qui pourraient bénéficier d'une retraite à taux plein à partir de 60 ans.

La prise en considération de la pénibilité de la carrière

La pénibilité n'est pas prise en compte

Les salariés dont l'état de santé est dégradé à la suite d'expositions à des facteurs de pénibilité liés à des contraintes physiques marquées, à un environnement agressif, ou à certains rythmes de travail pourraient bénéficier d'une retraite à taux plein à partir de 60 ans.

Le taux de contribution des salariés touchant les revenus les plus élevés

Le taux de contribution au régime des retraites, des personnes qui sont soumises à la tranche la plus élevée de l'impôt sur le revenu serait augmenté d'un point.

Le taux de contribution des fonctionnaires

Les fonctionnaires bénéficient d'un taux de contribution au régime des retraites spécifique de 7,85 %.

Le taux de contribution des fonctionnaires au régime des retraites serait progressivement aligné sur le celui des salariés privés

10,55%.

Notre dossier

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Préparer sa Retraite : âge de départ, procédure, pension, recours, Cerfa ... ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Vos Réactions

  • reverie - Visiteur Le 01-09-2010 à 14:00

    Je fais un rêve, retraite identique pour tous les salariés (tous régimes confondus) aussi bien pour le nombre d'années de cotisation que pour le calcul des pensions.

    Pourquoi allonger la durée de cotisations, sachant que les jeunes qui  travaillent vers 26 ans aurons de toutes façons plus de 65 ans, à l'âge de la retraite, ceux qui sont perdant sont plutôt les jeunes qui commencent tôt, ils cotiseront et cela ne leur donnera rien de plus.

  • dad2311 - Visiteur Le 01-09-2010 à 15:02

    il serai bien de mettre les jeunes au travail avant  dallonger l'age de la retraite  et de ne pas leur verser de l'argent sans rien faire

  • Venere - Visiteur Le 01-09-2010 à 15:15

    Personne ne le mentionne mais moi c'est ce qui m'a sauté à l'esprit immédiatement comment voulez vous que les jeunes trouvent du travail si on ne met pas les " vieux " à projet...il vaut mieux revaloriser à 420 euro par mois les jeunes sans travail à ne rien faire  et laisser les plus de 60 ans au travail , fatigués et qui aimerait bien se reposer et profiter avant de crever...Et je n'aborderais pas la mauvaise gestion des autres départements , sécu entre autres où on nous fait avaler des couleuvres ...en nous remboursant moins et blablabla

    De plus à quand ces messieurs qui nous pondent de si belles lois seront ils imposés comme nous tous, il est facile de vouloir gérer les autres lorsqu'on est soit même à l'abri derriere une retraite dorée et non imposable!

    Il est clair que nous devons travailler un peu plus longtemps ,dés l'apparition des 35h c'était courru d'avance mais nous ne sommes pas là pour pallier aux ereurs de nos chers ministres , Transparence equite est demandée , merci d'imposer à ces messieurs des imptôts comme tout le monde

    Il aurait fallu que cela soit aussi progressif pas pour les personnes à la veille de partir à la retraite ,imaginez vous vous une retraite cela se prépare et voila qu'on vous annonce que vous faites du rabio ! 

    Les retaites NON à partir de 1951 à l'aube de leurs retraites mais REVOIR cette réforme   à partir des personnes nées en 1955.

     

     

  • mimiche-1 - Visiteur Le 01-09-2010 à 16:06

    Si on se réfère au tableau, l'âge de la retraite en 2016 sera de 62 ans. Alors est-ce une erreur ou un signe, afin de nous préparer à un âge de retraite supérieur "voir 65 ou 67 ans " en 2025...

  • Jean mimi - Visiteur Le 01-09-2010 à 16:52

    L'age de départ n'est pas la seule chose à prendre en compte, révisons aussi les régime spéciaux.

    De nombreux fonctionnaires, parlementaires bénéficent de régime très favorable ( Ex : 1 année de travaille valide 3 années pour la retraite )

    Il faut en finir avec les privilèges des classes les plus aisées et dirigeantes.

    Pourquoi certaines catégories de retraité continues à percevoir des émoluments avec de nombreux avantages en nature !.......

    Il est grand temps de s'attaquer aux problèmes mais que les efforts soient faits dans tous les domaines et que cette réforme nécessaire soit équitable.

  • nanou-1 - Visiteur Le 01-09-2010 à 17:12

    nanou

    Je pense que les mères qui ont choisi d'élever leurs enfants pour laisser la place à de nouveaux travailleurs ne sont pas assez reconnues par la société. Moi même j'ai choisi d'élever mes enfants. Ils ont besoins de leur mère quand ils sont très petits et même après jusqu'à l'adolescence. Faut pas chercher s'il y a tant de délinquance aujourd'hui. Maintenant je retravaille depuis l'âge de 40 ans, et cela fait 15 ans que je travaille par séquence parce que les femmes âgées, on n'en veut pas pour tout au travail. Alors la retraite, je ne pourrai jamais atteindre les 166 trimestres.

  • cleg - Visiteur Le 01-09-2010 à 18:06

    SUPER ERREUR DU GOUVERNEMENT

    1/IMPOSER LA RALLONGE DES 1951 HONTEUX

    2/RIEN PREVU POUR LES CHOMEUR A 60 ANS FIN DE DROIT

    3/LA RETRAITE A LA CARTE AURAIT ETE PLUS JUDICIEUX

    4/PROFITER DE LA CRISE POUR BLUFFER LES GENS

    5/PRENDRE L ARGENT SUR LES PARADIS FISCAUX ET LES JEUX SUR INTERNET QUI ARRANGE CES MESSIEURS

    ENFIN CETTE REFORME EST UNE VASTE ESCROQUERIE

  • alain-1 - Visiteur Le 01-09-2010 à 18:32

    C'est une honte pour les personnes qui on commencé a travailler a 14 ans comme moi en 2012 j ai 42ans de citisation sais pas normal de travailler plus longtemps deja que j ai des problemes de santé

  • marjolaine04 - Visiteur Le 01-09-2010 à 19:46

    j'aimerais rappeler  que les gens concernés par un proche départ en retraite, selon la loi en cours, ont travaillé un maximum d'années où on ne faisait pas 39 h par semaine ! donc encore moins 35 !!! où on n'avait pas 5 semaines de congés par an !!  pas de RTT non plus !!!

    bien sûr, il faut participer aux efforts, mais à condition qu'ils soient EQUITABLES et GENERALISES,

    pourquoi certains retraités vivraient grassement avec  plusieurs retraites, et d'autres se priveraient de manger pour " faire avec " leur allocation retraite ?...

    POURQUOI NE PAS REMUNERER DES GENS  POUR UN TRAVAIL EFFECTIF FOURNI, ET NON PAS LES REMUNER EN ATTENDANT UN EVENTUEL EMPLOI QUI POURRAIT PEUT-ETRE LEUR ETRE PROPOSE ET PEUT ETRE LEUR CONVENIR (....) ???

    AU LIEU DE

    LAISSER AU TRAVAIL DES ADULTES ( PARFOIS EPUISES PAR DES ANNEES DE TRAVAIL) QUI ONT DE TOUTE FACON PARTICIPE HAUT LA MAIN AU FINANCEMENT DU  SYSTEME DE PROTECTION SOCIALE ACTUELLEMENT EXISTANT ?

    les questions sont sans fin ! on ne peut pas évoquer toutes les situations particulières à certaines professions !! 

    chacun veut tirer la couverture à soi !! en temps normal c'est déjà le cas, alors en cas de crise sociale aussi grave c'est encore pire.

    Moi j'ai vraiment peur pour les jeunes et très jeunes que j'aime, dans ma famille, autour de moi....quelle société connaitront-ils dans 40, 50 ans ???

  • Réaction sur le vif 01-09-2010 - Visiteur Le 01-09-2010 à 20:01

    Que fait-on des chomeurs qui n'auront jamais le nombre de semestres necessaire, que fait-on des mères qui ont interrompu leur carrière pour élever leurs enfants

    Il faut avant toute réforme exiger que nos dirigeants, nos élus, les membres du Sénat, les membres de l'europe ne bénéficient pas d'un système de retraite privilégié.

    A l'heure actuelle, le pacte républicain est en danger et la maxime "égalité, fraternité" est galvaudé.

     

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés