Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Retraite, préretraite » Préparer sa Retraite : âge de départ, procédure, pension, recours, Cerfa ... » Actualités

Actualité Préparer sa Retraite : âge de départ, procédure, pension, recours, Cerfa ...

Retraite : le projet de réforme 2010 avant/après, quels vont être les principaux changements ?

Par - Modifié le 25-10-2010

Le projet de réforme 2010 avant/après : quels vont être les principaux changements ?

Le projet définitif de réforme des retraites qui sera présenté à l'Assemblée Nationale le mardi 7 septembre prochain, porte essentiellement sur sept points clés : l'âge légal de départ à la retraite, l'âge requis pour pouvoir prétendre à une retraite à taux plein, la durée de cotisation, la prise en considération de la durée de la carrière, la prise en considération de la pénibilité du poste de travail, le taux de contribution des salariés touchant les revenus les plus élevés, et le taux de contribution des fonctionnaires.

Domaines

Dispositif actuel

Projet de réforme

L'âge légal de départ à la retraite

60 ans

L'âge serait repoussé à

62 ans en 2018 (augmentation de 4 mois/an)

L'âge requis pour pouvoir prétendre à une retraite à taux plein

65 ans

L'âge serait repoussé à

67 ans en 2023

La durée de cotisation

- 2010 : 162 trimestres (40,5 ans)

- Augmentation progressive jusqu'en 2012 pour atteindre 164 trimestres (41 ans)

La durée de cotisation serait allongée à 166 trimestres (41,5 ans).

La prise en considération de la durée de la carrière

Dispositif « carrières longues » :

- Les salariés ayant commencé à travailler à 14 ou 15 ans peuvent bénéficier d'une retraite à taux plein à 58 ou 59 ans.

- Les salariés ayant commencé à travailler à 16 ans peuvent bénéficier d'une retraite à taux plein à 60 ans.

- Le dispositif « carrières longues »serait maintenu.

- Le dispositif serait étendu aux salariés ayant commencé à travailler à 17 ans qui pourraient bénéficier d'une retraite à taux plein à partir de 60 ans.

La prise en considération de la pénibilité de la carrière

La pénibilité n'est pas prise en compte

Les salariés dont l'état de santé est dégradé à la suite d'expositions à des facteurs de pénibilité liés à des contraintes physiques marquées, à un environnement agressif, ou à certains rythmes de travail pourraient bénéficier d'une retraite à taux plein à partir de 60 ans.

Le taux de contribution des salariés touchant les revenus les plus élevés

Le taux de contribution au régime des retraites, des personnes qui sont soumises à la tranche la plus élevée de l'impôt sur le revenu serait augmenté d'un point.

Le taux de contribution des fonctionnaires

Les fonctionnaires bénéficient d'un taux de contribution au régime des retraites spécifique de 7,85 %.

Le taux de contribution des fonctionnaires au régime des retraites serait progressivement aligné sur le celui des salariés privés

10,55%.

Notre dossier

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Préparer sa Retraite : âge de départ, procédure, pension, recours, Cerfa ... ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Vos Réactions

  • cloclo 52 - Visiteur Le 01-09-2010 à 22:56

    je travaille depuis l'année 67 j'etais apprentie coiffeuse et je suis rester dans le meme salon 34 ans mais pas a 35 h les 20 premieres années 52 h donc des heures soit disant creuses non payées ; j'ai été licencié ilyaura 10 ans et j'ai subi le chomage pendant 2ans et demi et j'etais au bord de la depression j'ai eu la chance que mon epoux qui est un petit entrepreneur m'a declare comme secretaire pendant 7 ans ,mais le batiment a etait touche  par la crise donc j'ai été licencié a nouveau et j'ai 58 ans donc encore au chomage et le gouvernement allonge le temps retraite donc je dois subir encore les contraintes du chomage  humiliation  et etre reçu par des conseillers tres jeunes qui eux non pas connu 52 h de travail mais sont formés pour vous mettre au travail a 58 ans et vous donnerez n'importe quel travail   enfin il veulent que l'on soit bien fatigué pour etre en retraite  est peut etre pres de la tombe comme ça il n'auront plus a debourser

  • k69 - Visiteur Le 02-09-2010 à 09:44

    k69

    bah ! la retraite.... il faudrait regarder surtout qui peu arriver jusque là ! prenons un maçon, qui a commencé à 15 ou 16 ans. combien d'employeurs l'on reçu, donné un travail avec un salaire correct ? à part sa retraite sur combien d'économies par apport aux salaires perçus pourra t'il conté pour vivre décement à la retraite, s'il y arrive. les trois quart du temps ces pauvres gars sont complètement cassés, vous allez me dire qu'il avait qu'à se choisir un autre métier ... ha ha ha très drôle...

    moi j'ai travaillé depuis l'age de 151/2, pas toujours avec ds employeurs honètes, un mois ici un mois la bas car les mecs ne voulais pas déclaré allors je me cassais au bout d'un mois. finalement la caisse m'a fais parvenir un courrier comme quoi à 59 ans hop je vais pouvoir me bronzer les orteils dans mon potager. mais manque de pot je suis aujourd'hui au chomage, en attente d'un dossier de travailleur handicapé, ma colonne vertébrale est foutue, il y a des jours ou je ne peux mêmeplus marcher... allors les grosses têtes elle est pur quand ma retraite et dans quel état surtoutvais je pouvoir en profiter. je pense que vous vous allez en profiter beaucoup plus que moi.... et vos bla bla si conventionnel commencé à montrer le bon exemple. pourquoi n'aurai je pas droit moi aussi et beaucoup d'autre à une retraite éxonérée comme vous autres... VOUS ETES LA HONTE PERSONNIFIEE MESSIEURS LES GOUVERNEMENTAUX.........

  • hurlevent - Membre Le 02-09-2010 à 15:39

    Il serait déjà préférable de faire cotiser sur les salaires tels que footballeurs avantages divers pour remplir les caisses

    Les TRA et TRB C ne correspondent plus à rien à notre époque. Avant pour être cadre il fallait une rémunération minimum. Maintenant tout le monde peut être cadre. de ce fait la TRA n'a plus la même signification. En outre on demande de travailler + longtemps - dans ce cas il faudrait actualiser les cotisations chômages qui ne sont pas dues à partir de 65 ans ? PUISQUE NOUS SOMMES SENSES TRAVAILLES + LONGTEMPS

    Dès sollutions + simples existent mais on ne se penche pas dessus

     

  • JJ54 - Visiteur Le 02-09-2010 à 19:33

    Fumisterie politique. Une de plus parmi d'autres ! à 40 ans, ns sommes trop vieux pour postuler ! Et quid du quota d'embauche des séniors qui n'est tjrs pas respecté par les entreprises ? de l'égalité des rémunérations (sexe, ANCIENNETE, etc). Et les jeunes ds tout cela ? pas d'embauche pour eux non plus donc leurs retraites... dans leur tombeau ! Seul l'argent compte ds cette sté, donc le pouvoir -politique ou non bien que c'est complètement lié... Espérons que la sécurité sociale se sera renfloué pour payer les arrêts maladie dûs à un travail qui ressemble surtour à de l'esclavage -que ce soit physique ou (et/ou) moral. Une politique d'éducation civique s'impose à nos dirigeants ! Qu'ils prennent donc la place des travailleurs ne serait-ce que pendant 1 année, pour comprendre. Je suis révoltée

  • danch - Visiteur Le 02-09-2010 à 19:42

    Je jubile !

    Tous ceux qui on voté pour le président de la réforme des retraite devraient être contents, sauf qu'ils ne s'intéressaient pas à son contenu !

    Pour conduire, il faut un permis de conduire, pour voter il faudrait un permis de voter. Les sarko ou autre profitent bien de l'ignorance du peuple, et avec de bonnes paroles, un grand sourie on fait passer n'importe quoi.

  • Bob-1 - Visiteur Le 03-09-2010 à 10:32

    Je n'arrive pas comprendre pourquoi on veut faire travailler les gens plus longtemps alors que les jeunes n'arrivent pas à trouver un emploi, et encore moins un emploi stable (CDI).

     

    Personnellement j'ai commencé à travailler à 17 ans, j'ai fait plein de petit job, avec beaucoup d'heures et peu de salaire.

    Aujourd'hui je suis sur le marché du travail de puis 10 ans; Je suis en CDI depuis 4 ans,  je touche mon meilleur salaire (un peu plus que le SMIC). malgrè toutes les heures que j'ai faites, je cumul à peine 5 ans et demi pour la retraite. Je devrai travailler jusqu'à 62 an (ou 64 ans avec la réforme), si je conserve mon emploi jusque là... Et comme je travail et centre d'appel, et qu'il y as beaucoup de délocalisation... pour moi la retraite à taux plein ne sera probablement pas avant 70 ans, si je suis encore vivant !

  • ray8720 - Visiteur Le 03-09-2010 à 18:57

    travailler apres 60 ans,bien mais comment expliquer que des grosses boites comme <Nom de grande Société> renvoi tous les gens de plus de 57 ans, voire 56 ans avec des primes pas possibles et se retrouvent inscrit au chomage jusqu'a leur retraite. Donc moins de rentree dectisations et plus indemnitees a payer. Les caisses ne sont pas prette de se regarnir.

  • mamiecalin - Visiteur Le 03-09-2010 à 19:04

    reaction joalge 2010/09/03  et pour les gents qui ont un travail penible .comme travailler a -25 degrés pour 20ans de travail dans le froid dos cassée arthrose ect ect .... j ai 56 ans .je pense que les gents seront en arret maladie plus souvent et plus longtemps en fin de carriéres.résulta touts faux le gouvernement

  • babtchia - Visiteur Le 03-09-2010 à 21:32

    Bonjour,

    Pourquoi toujours parler en âge ou en années.

    Depuis le 1er Janvier 2010, il faut 172 trimestres, soit 164 T. COTISES et 172 T. VALIDES. Voir la  caisse de retraite!...

    172 : 4 = 43 Ans

    CHERCHER L'ERREUR!...

     

     

     

  • ceget59 - Visiteur Le 06-09-2010 à 02:05

    la réforme des retraites, c'est pas pour nous faire cotiser plus; mais surtout pour nous maintenir plus longtemps au boulot et atendre de nous voire mourir pour ne pas nous verser nos pensions (au combien meritées).

     L'économie n'est pas dans les quelques cotisations suplémentaires récoltées mais bien dans les pensions qui ne serons plus versées déja durant les année de cotisations suplémentaires et dans la diminution de la durée de vie qui résultera de cette fatige suplémentaire.

    Jamais le remplacement des anciens pas les jeunes ne poura être aussi rentable.

     Une seule question?      que vaut la vie d'un salarié?...

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés