La période d'essai vous permet d'évaluer les compétences du salarié dans son travail. Il est possible que vous n'ayez pas eu le temps d'évaluer ses capacités professionnelles à l'issue de la période d'essai initiale. Dès lors, vous pouvez la renouveler une fois, mais dans quelles conditions ?

1) Vérifiez les dispositions de votre convention collective et du contrat de travail

Pour que le renouvellement soit licite, il est nécessaire que cette possibilité soit prévue par un accord de branche étendu (Article L. 1221-21 du Code du Travail).

De plus, le renouvellement de la période d'essai ne se présume pas. La possibilité de renouvellement doit donc être également expressément prévue dans la lettre d'engagement ou le contrat de travail du salarié (Article L. 1221-23 du Code du Travail).

Enfin, vous ne pouvez pas dépasser une durée maximale (Article L. 1221-21 du Code du Travail). La durée maximale de la période d'essai, renouvellement inclus, est de :

- quatre mois pour les ouvriers et employés,

- six mois pour les agents de maîtrise et techniciens,

- huit mois pour les cadres.

2) Demandez l'accord exprès du salarié

L'accord exprès du salarié est indispensable au renouvellement de la période d'essai.

Cet accord doit intervenir au cours de la période d'essai initiale (Arrêt de la Chambre Sociale de la Cour de cassation du 11 mars 2009. N° de pourvoi : 07-44090).

Pour éviter tout risque de conflit, nous vous conseillons de rédiger un écrit signé par les deux parties afin de formaliser le renouvellement.