Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Salaire & Rémunération 2020 » Salaire, Primes et Frais Professionnels » Primes : comment bien négocier une prime exceptionnelle ? » Actualités

Actualité Primes : comment bien négocier une prime exceptionnelle ?

Un rayon de soleil pour les chèques-vacances

Par - Modifié le 27-08-2012
La loi de développement et de modernisation des services touristiques, adoptée définitivement le 7 juillet 2009, vise notamment à développer l’accès aux chèques-vacances aux employeurs et salariés des PME.

En effet, sur 3 millions de salariés bénéficiaires du dispositif des chèques-vacances, seuls 32 000 sont employés dans des entreprises de moins de 50 salariés. Le gouvernement souhaite ainsi atteindre le chiffre de 500 000 bénéficiaires supplémentaires dans ces entreprises.

Pour ce faire, la loi élargit les bénéficiaires des chèques-vacances et modifie les modalités de la participation financière des employeurs et salariés.


 
Présentation du nouveau dispositif des chèques-vacances






Bénéficiaires



  • Salariés et leurs conjoints, concubins et partenaires liés par un PACS
  • Chefs d’entreprise de moins de 50 salariés
  • Conjoints, concubins et partenaires liés par un PACS des chefs d’entreprise

Désormais, les employeurs de moins de 50 salariés bénéficient eux-mêmes de chèques-vacances, ce qui doit les encourager à mettre en place ce dispositif dans l’entreprise.

  • Auparavant, seuls les salariés et leurs conjoints étaient bénéficiaires.


Condition de ressources des salariés

Suppression de la condition de ressources.

Dorénavant, tous les salariés, quels que soient leurs revenus, ont droit aux chèques-vacances.

  • Auparavant, le niveau de revenus du salarié ne devait pas excéder un plafond dont le montant varie chaque année.






Financement des chèques-vacances

  • Salariés : suppression de la contribution obligatoire sur 4 mois.
  • Auparavant, les salariés devaient verser une participation mensuelle pendant au moins 4 mois, comprise entre 2% et 20% du SMIC mensuel.
  • Employeurs : contribution fixée en pourcentage de la valeur du chèque-vacances.
    Pourcentage défini par décret et établi en fonction de la rémunération et de la situation familiale du salarié.
  • Auparavant, la contribution de l’employeur était fixée entre 20% et 80% de la valeur du chèque-vacances, avec une prise en compte des revenus et de la situation familiale du salarié.

Régime social

Participation de l’employeur exonérée de cotisations sociales, sauf CSG et CRDS, dans les entreprises de moins de 50 salariés sans comité d’entreprise.


Notre dossier

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Primes : comment bien négocier une prime exceptionnelle ? ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité