D'après le dernier baromètre Apec/Association nationale des DRH, le recrutement des cadres dans la fonction des ressources humaines ne devrait concerner que 6% des entreprises au cours du deuxième trimestre 2013. Les offres d'emploi dans le domaine ont d'ailleurs diminué de 1% en un an. La fonction RH semble être la plus touchée par la baisse des embauches et par la crise.

Au sein des ressources humaines, certaines catégories de métiers embauchent plus que les autres. On peut ainsi observer de grandes disparités : alors que les offres d'emploi publiées dans l'administration RH (qui regroupe la paie, l'administration du personnel ou encore le droit social) ont bondit de 22% en un an, celles publiées dans le développement RH (qui comprend le recrutement, la gestion des compétences…) diminuent de 19%

D'une manière générale et dans tous secteurs confondus, moins d'une entreprise sur deux (46%) déclare envisager le recrutement d'un cadre à la même période.

Cette baisse des recrutements n'est pas une bonne nouvelle, d'autant plus que l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) vient d'annoncer qu'elle  prévoit une envolée du chômage dans les mois à venir et jusqu'à fin 2014. Ces prévisions balaient celles du Gouvernement, qui voudrait inverser la courbe du chômage d'ici la fin de l'année 2013. Le taux de chômage devrait atteindre les 11,1% en 2014.

L'OCDE suggère quelques pistes au Gouvernement français pour tenter de remédier à cette tendance, et notamment :

- réformer le marché du travail et le système éducatif ;

- inciter davantage les demandeurs d'emploi à la reprise du travail à travers une réforme des prestations de l'assurance chômage.

Même si beaucoup d'emplois sont frappés par la crise, pour certains d'entre eux, il y a beaucoup de poste à pourvoir et pas assez de candidats! Découvrez le top 10 des métiers les plus recherchés.

"Info-plus" Les questions qui peuvent être posées par l'employeur lors de l'entretien d'embauche

Toutes les questions posées par l'employeur lors de l'entretien d'embauche doivent avoir un lien direct et nécessaire avec l'emploi et la capacité du candidat à occuper  le poste qui est à pourvoir.

Il ne peut pas, par exemple, poser des questions concernant la vie privée de l'intéressé, son état de santé ou encore sa situation financière, ces informations étant sans rapport avec l'emploi.

En pratique, le recruteur s'appuie souvent sur la lettre de motivation et le CV du candidat, afin de vérifier ses expériences professionnelles et ses qualifications.

Sources : Baromètre semestriel Apec/ANDRH mai 2013, La Tribune et Le Figaro 29 mai 2013