>> Dossier conseillé : Tout pour chercher efficacement un travail (conseils à la rédaction d'un CV, d'une lettre de motivation…)

Réseaux sociaux : outil et filtre du recruteur

Lorsqu'il recherche un nouveau salarié, le recruteur va se fonder sur le CV et la lettre de motivation qu'il va recevoir, mais pas que. Il est devenu monnaie courante pour les employeurs de vérifier l'identité du candidat sur internet afin de voir ce qu'il publie sur lui-même.

En plus de s'appuyer sur le CV et la lettre de motivation des postulants, les recruteurs observent leurs attitudes dans la vie courante. Cela leur permet de connaître plus précisément le profil du candidat. En effet, ils sont de plus en plus attentifs à l'activité des candidats sur les réseaux sociaux (tels que Facebook, Twitter ou Lindekin) et à leur comportement sur Internet.

Il n'est alors pas rare qu'un recruteur soit frileux à prendre dans son entreprise un candidat en raison des photos et/ou messages qu'il a pu voir ou lire sur ces réseaux sociaux. Ainsi, certains candidats sont refusés à un poste en raison de leurs publications sur ces sites.

Selon une étude de décembre 2014, menée par CareerBuilder France, plus d'une entreprise sur deux a déjà écarté un candidat à cause de ses publications sur les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux peuvent donc faire manquer une opportunité professionnelle à un candidat.

Or, dans le contexte de crise économique actuelle, trouver un emploi est de plus en plus difficile. Maîtriser son e-réputation est donc devenu indispensable.

Maitriser sa e-réputation

Mais est-ce chose aisée ? Les postulants ne sont pas les seuls à alimenter leur activité sur les réseaux sociaux. En effet, leurs amis ou les amis de leurs amis peuvent identifier l'intéressé dans des photos par exemple et publier sur son "mur". Il est donc conseillé de paramétrer la confidentialité de son compte afin de ne pas avoir de mauvaises surprises et pour s'assurer du contenu et des commentaires publiés.

Les résultats peuvent être catastrophiques pour ceux qui négligeraient cet aspect. En plus de faire peser des risques sur leur carrière professionnelle, les publications peuvent être problématiques au regard de la vie privée des utilisateurs.

Que faut-il impérativement bannir :

  • les posts ou photos portant sur les habitudes de consommation d'alcool ou de drogue (photos de soirées arrosées…) ;
  • les posts ou photos provocantes et inappropriés (nudité…) ;
  • dénigrer son entreprise précédente (ou l'actuel d'ailleurs si vous êtes en poste) , sa hiérarchie ou ses collègues de travail ;
  • partager et dévoiler des informations professionnelles confidentielles ;
  • les commentaires discriminatoires ;

Si vous êtes à la recherche d'un emploi, faites donc un grand nettoyage de votre profil en retirant tous les contenus qui pourraient vous desservir.

Il est également nécessaire de continuer à gérer son compte Facebook ou Twitter et les publications qui y paraissent une fois en poste.

>> Actualité conseillée : Utilisation des réseaux sociaux : salariés, soyez vigilants !

Avoir un bon profil, peut également vous amener à développer un bon réseau professionnel et vous permettre de saisir certaines opportunités.