La prise d'acte de la rupture du contrat de travail n'est soumise à aucun formalisme.

Elle peut valablement être présentée par le conseil du salarié au nom de celui-ci.

L'avocat peut donc parfaitement écrire à l'employeur afin de prendre acte de la rupture au nom de son client.

La seule condition nécessaire à la validité de la prise d'acte est qu'elle soit adressée directement à l'employeur. (Cass.soc., 16 mai 2012, n°10-15238).

Le Conseil devra cependant être prudent et conserver par devers lui la preuve de l'accord éclairé de son client sur une telle démarche .....

contact: [email protected] - 83 avenue FOCH 75116 Paris - tél 0144051996
Source