A savoir :

Initialement annoncée à 15 centimes d'euros par litre de carburant, la remise sera finalement comprise entre 15 et 18 centimes. Le ministère de la Transition écologique à précisé, vendredi 25 mars, que cette fourchette s'explique en raison des taux de TVA (taxe sur la valeur ajoutée) appliquée sur les différents territoires français.

Exemple :

- territoires d'Outre-Mer : pas de TVA sur les produits pétroliers => 15 centimes de remise par litre ;

- Métropole : 20% de TVA => 18 centimes de remise ;

- Corse : TVA de 13% => remise d'environ 17 centimes.


En quoi consiste la "remise carburant" ?

La réduction sera effective à compter du 1er avril 2022, pour une durée de 4 mois. Elle prendra donc fin le 31 juillet 2022.

L'aide sera de 15 à 18 centimes par litre de carburant, pendant 4 mois.

💰 Pendant 4 mois, il sera possible d'obtenir une remise comprise entre 15 et 18 centimes par litre de carburant

Il s'agit bien d'une remise et non pas d'une baisse des taxes. Dès le 1er avril, il reviendra aux distributeurs d'appliquer la réduction, ils seront par la suite remboursés par l'Etat.

Ainsi, la remise ne sera pas directement visible à la pompe - où les prix réels resteront affichés - mais elle s'effectuera au moment du paiement, en caisse ou par carte bancaire à la pompe (visibilité soit sur le cadran de la pompe, soit par le biais d'un sticker).

La remise représenterait un coût d'un peu plus de 2 milliards d'euros pour l'Etat.

A qui s'adresse la subvention publique de 15 à 18 centimes ?

👉 L'aide sur le prix du carburant est ouverte à tous les français, les particuliers comme les entreprises.

L'aide s'adresse à toutes les entreprise : les agriculteurs, les artisans, les acteurs des travaux publics, les taxis, les routiers, les pêcheurs, etc.

Le chef du Gouvernement précise bien que tout le monde pourra en bénéficier : les agriculteurs, les artisans, les acteurs des travaux publics, les taxis, les routiers, les pêcheurs, etc.

Toujours dans un entretien accordé à Le Parisien - Aujourd'hui en France, le Premier ministre explique quune infirmière libérale, qui parcourt beaucoup de kilomètres par mois, en faisant un plein toutes les semaines par exemple, bénéficiera de fait plus de cette 'remise' qu'un particulier qui ne passe à la pompe qu'une fois par mois”.

💡 Jean Castex en appelle également aux distributeurs eux-même pour participer à l'effort fait par l'Etat. Un effort de 5 centimes de leur part permettrait une remise de 20 centimes par litre : "Si l'État fait un effort de 15 centimes au litre, et que (les pétroliers et les distributeurs) font par exemple un effort de 5 centimes, c'est bien 20 centimes qui doivent se retrouver dans la poche des Français."

 📌 Mercredi 16 mars 2022, lors de la présentation du plan de résilience économique et sociale, le Premier ministre a précisé que le dispositif de remise sur le prix du carburant sera étendu au gaz naturel véhicule et au GPL


À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail