Accueil » Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT » Délégué Syndical (DS) » Les moyens du délégué syndical » Publications et tracts syndicaux » Actualités

Brève Publications et tracts syndicaux

Taux de syndicalisation en France : pourquoi est-il si bas ?

Par , Juriste rédacteur web - Modifié le 19-05-2016

Taux de syndicalisation en France : pourquoi est-il si bas ? Juritravail

Une fois n'est pas coutume, une nouvelle étude démontre que le taux de syndicalisation en France est parmi l'un des plus bas des pays de l'Union européenne, et on ne peut pas dire que la tendance s'inverse avec les années. Comment expliquer le désintérêt des salariés à se syndiquer et quelles solutions mettre en place pour inverser la tendance ?

Selon une étude de la DARES publiée le 12 mai 2016 (1), le taux de syndicalisation chez les salariés en France s'élève à 11% (enquête menée en 2013). Les fonctionnaires, quant à eux, sont 2 fois plus nombreux à adhérer à une organisation syndicale.

Si l'écart entre fonction publique et salariés du privé est bien présent, le taux de syndicalisation varie également selon plusieurs facteurs :

  • la taille de l'établissement : les salariés qui travaillent dans les établissements de grande taille adhèrent plus souvent à un syndicat. Peut-être les syndicats y sont-ils plus actifs et disposent de plus de moyens pour se faire connaître que dans les plus petites structures ? ;
  • le secteur d'activité de l'entreprise : les salariés du secteur de l'enseignement, de la santé et du social représentent près de 45% des salariés syndiqués en France, alors qu'ils ne représentent que 31% des salariés. Les secteurs de la construction et de l'hôtellerie et restaurants ne représentent quant à eux que, respectivement 2,4% et 1,5% des salariés syndiqués ;
  • la catégorie socioprofessionnelle du salarié : c'est aussi un facteur de variation du taux de syndicalisation, mais peut être le moins déterminant. Parmi les salariés syndiqués, on retrouve à proportion égale les professions intermédiaires ainsi que les employés (29% environ pour chacune de ces catégories). Les ouvriers représentent 21,4% des syndiqués. Viennent ensuite les cadres avec 19,5% ;
  • l'ancienneté dans l'entreprise, mais aussi l'âge des salariés, accroît le taux de syndicalisation.

Les salariés qui connaissent des conditions de travail difficiles recherchent particulièrement le soutien et l'aide des syndicats : ceux qui expriment un avis négatif sur les relations entretenues avec leur supérieur ou leurs collègues sont plus nombreux à se syndiquer que les autres (tensions, manque de reconnaissance, pas de perspective de promotion …). Le contexte conflictuel favoriserait donc la syndicalisation des salariés.

23%des salariés qui veulent régler un conflit professionnel se renseignent en premier lieu auprès de leurs représentants syndicaux

Une situation que confirme un sondage CSA pour JuriTravail (2) : le représentant syndical est le premier interlocuteur des salariés qui rencontrent un litige avec leur employeur.

L'étude de la DARES se penche aussi sur la position de la France concernant le taux de syndicalisation, au niveau de l'Union européenne : sans grande surprise, elle se trouve sur les dernières marches du podium, tout juste derrière la Pologne et la Hongrie. Les pays scandinaves arrivent en tête du classement : la Finlande, la Suède mais aussi le Danemark se partagent les 3 premières places des pays qui ont le plus fort taux de syndicalisation.

Le faible taux de syndicalisation en France pose problème : il contribue à creuser les inégalités de revenus. Seule une progression du taux de syndicalisation pourrait combler cet écart.  La Direction Générale du Trésor a déjà émis quelques recommandations sur le sujet afin de promouvoir un syndicalisme d'adhérent.

Faites connaître vos actions et vos pouvoirs auprès des salariés

Les publications et les tracts syndicaux

Références :
(1) DARES, La syndicalisation en France, 12 mai 2016
(2) Sondage CSA pour JuriTravail, Les salariés et le droit du travail en France, avril 2016, mené auprès de 1.001 salariés entre le 8 et le 17 mars 2016

Vous avez des questions sur le sujet Publications et tracts syndicaux ?

Posez-la à un expert Juritravail et obtenez une réponse sous 48h

Vous êtes...

  •  
  •  
  •  
  •  

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés