Accueil » Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT » Délégué Syndical (DS) » Les moyens du délégué syndical » Publications et tracts syndicaux » Actualités

Brève Publications et tracts syndicaux

La Scop, une solution à la crise ?

Par - Modifié le 11-03-2013

De plus en plus d'entreprises sont reprises par des coopératives de salariés. La CGT Goodyear envisage, depuis quelques semaines, de créer une Scop (Société coopérative et participative) pour reprendre l'activité du site d'Amiens Nord. Serait-ce une solution à la crise ?


Les Scop françaises sont de plus en plus nombreuses. Elles sembleraient bien résister à la crise. C'est la raison pour laquelle le ministre de l'Economie sociale et solidaire et de la Consommation, Benoît Hamon, souhaite doubler le nombre de coopératives d'ici 5 ans. En effet, 5 ans après leur création, 56% des coopératives ont survécu contre 52% pour les entreprises.


"La Scop, ce n'est pas très bien vu en France. Les gens imaginent l'armée mexicaine, l'anarchie… Alors qu'on est une entreprise comme une autre, structurée, avec quatre cadres, un patron…", déclare Arnaud Rolland, directeur de l'entreprise Fontanille, spécialisée dans le textile. Alors que celle-ci était en liquidation judiciaire, une grande majorité des salariés de l'usine se sont associés sous la forme d'une "société coopérative et participative" afin de sauver leurs emplois.


Les salariés associés détiennent ainsi, comme dans toutes les Scop, la majorité du capital de leur usine et participent à la prise de décisions stratégiques. "Ça change complètement l'ambiance de travail et la motivation" constate Arnaud Rolland.


Les salariés de Fontanille ont réuni 450.000 euros pour constituer le capital de départ de leur Scop, grâce à des dons et au versement de 60% de leur prime de licenciement.
L'atout principal des coopératives réside peut-être dans leur réserve financière, que toute Scop est tenue de se constituer.
"Au lieu d'aller dans la poche des actionnaires cette somme va à l'entreprise" précise Pascal Metzger, PDG de Smart Equipment Technology.


Mais la Scop n'est pas une solution miracle contre la crise. Certaines d'entre elles, créées à la suite de liquidations judiciaires, peinent à émerger.


Ce sont près de 2.000 Scop qui sont implantées aujourd'hui en France et qui emploient au total 42.000 salariés. Traditionnellement, les Scop sont des imprimeries, des entreprises du bâtiment… Désormais, "on trouve tous les métiers, y compris la haute technologie", note François Salvagniac, chargé de l'action participative et de la communication d'une des plus grandes Scop de France, créée il y a quarante ans. Cette coopérative  se compose de 1.600 salariés et elle est sur le point de se développer puisqu'elle envisage de racheter une nouvelle filiale de 600 salariés. La Scop n'est donc pas réservée aux petites entreprises.



"Info-plus" La réserve des Scop


La réserve des Sociétés coopératives et participatives se compose d'environ 40 à 45% du résultat. Elle permet de contribuer au développement de l'entreprise et à la consolidation des fonds propres. Elle assure la pérennité de l'entreprise.
Par ailleurs, les salariés, qui sont aussi les associés, se trouvent rémunérés de leur travail mais aussi de leur apport en capital. Ils sont incités à être plus productif, et à se sentir plus concerer par l'essor économique de leur entreprise.


Source : Le Figaro, le 9 mars 2013.

Notre dossier

Vous avez des questions sur le sujet Publications et tracts syndicaux ?

Bénéficiez d'un accompagnement juridique au quotidien : nos juristes et experts répondent à vos questions

Vous êtes...

  •  
  •  
  •  
  •  

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés