Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Embauche, Contrat de Travail » Travail des étrangers » Règles générales sur le travail des étrangers » Actualités

Brève Règles générales sur le travail des étrangers

Bientôt une loi pour favoriser la vigilance des entreprises donneuses d'ordre ?

Par - Modifié le 11-03-2015

Bientôt une loi pour favoriser la vigilance des entreprises donneuses d'ordre ? Juritravail

Une proposition de loi visant à instaurer une obligation de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d'ordre à l'égard de leurs filiales a été déposée à l'Assemblée nationale.

Déposée par le député socialiste Bruno le Roux, la proposition de loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d'ordre a été adoptée en commission de loi.

L'objectif principal de ce texte est d'instaurer une véritable obligation de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d'ordre à l'égard de leurs filiales, de leurs sous traitant et de leurs fournisseurs.

Il apparait en effet que certaines entreprises sont trop peu regardantes sur les pratiques de certaines de leurs filiales, et cette absence de vigilance et de responsabilité peut avoir des conséquences humaines et écologiques dramatiques, à l'image des 1138 personnes ayant trouvé la mort en 2013, dans l'effondrement d'une usine textile au Bangladesh.

La proposition de loi vise à s'inscrire dans la continuité de l'adoption, en juin 2011, des Principes directeurs des Nations unies relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme.

Le texte a créé une obligation pour les États de protéger les citoyens des impacts négatifs que pourraient avoir les pratiques des entreprises transnationales.

L'article 1er de la proposition de loi vise à obliger certaines entreprises à prévoir un plan de vigilance.

A travers ce plan, les sociétés devront identifier les risques qu'elles font courir de par leurs activités, et mettre en oeuvre des mesures de prévention.

L'article 2, quant à lui, permet d'engager la responsabilité civile des sociétés concernées par un dommage qu'elles auraient raisonnablement pu éviter. La responsabilité sera fondée sur les articles 1382 et 1383 du Code civil.

La proposition de loi doit maintenant être discutée en séance publique.

Source : Assemblée nationale

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Règles générales sur le travail des étrangers ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité