Accueil » Droit du Travail Salarié » Retraite, préretraite » La réforme des retraites en 15 questions » Actualités

Brève La réforme des retraites en 15 questions

Retraite à 60 ans : addition salée pour les régimes de retraite complémentaire

Par - Modifié le 26-06-2012

Avec la décision du nouveau gouvernement de rétablir partiellement la retraite à 60 ans, les régimes complémentaires de retraite (Agirc et Arrco) seront touchés. La mesure pourrait ainsi coûter 60 millions d’euros à l’Arrco cette année, mais la mesure n’entrera en vigueur qu’au 1er novembre. Le coût pour 2013 serait de 490 millions. C’est ce qu’ont dévoilé les prévisions chiffrées dévoilées lors du conseil d’administration de l’Arrco.

Le coût pour l’Agirc, le régime complémentaire des cadres, n’est pas encore connu. Mais il devrait être plus modéré, les cadres ayant généralement fait des études supérieures et le retour partiel de la retraite à 60 ans bénéficiant aux assurés sociaux ayant commencé à travailler avant 20 ans.

Les prévisions estiment que les dépenses augmenteront ensuite « de manière significative ». De plus, elle coûtera 1,1 milliard d’euros aux régimes de base en 2013, puis 3 milliards vers 2017. Cette hausse sera couverte par une augmentation des cotisations sociales de 0,5 point. Mais rien n’est pour l’instant prévu pour les régimes complémentaires.

Le 6 juillet prochain, le patronat et les syndicats, qui gèrent les régimes Agirc et Arrco, se réuniront afin de commencer les négociations à ce sujet. Les deux régimes connaissant déjà des difficultés financières, une hausse des cotisations pourrait également avoir lieu, même si le patronat s’y oppose pour le moment.

En 2011, le déficit de l’Arrco était de 2 milliards d’euros. Il devrait atteindre 3,6 milliards fin 2013. L’Arrco utilise ses réserves, estimées à 42 milliards, pour combler le déficit. Mais à l’Agirc, les réserves n’étaient que de 8,2 milliards d’euros à la fin 2011, ce qui ne représente que 5 mois de prestations.

Pensez-vous que le retour de la retraite à 60 ans doive s’accompagner d’une hausse des cotisations aux régimes complémentaires Agirc et Arrco ?

« Info Plus » Agirc et Arrco :

Selon l’article L. 921-1 du Code de la sécurité sociale, tous les salariés doivent obligatoirement être affiliés à un régime de retraite complémentaire. Les régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco sont des régimes dits paritaires, c’est-à-dire qu’ils sont gérés à la fois par le patronat et les syndicats.

Le régime Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) concerne les salariés non cadres. Le régime Agirc (Association générale des institutions de retraites des cadres) est le régime complémentaire des cadres. Ces deux régimes sont financés par les cotisations de retraite versées par les salariés et par l’employeur, basées sur un système de tranches, et de points pour le régime Arrco.

Par Juritravail

Source : Les Echos, le 25 juin 2012

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour La réforme des retraites en 15 questions ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Vos Réactions

  • QUINOU - Membre Le 27-06-2012 à 16:02

    Je pense que pour trouver de l'argent l'état peut s'adresser à des personnes influantes "riches" supprimer toutes les subventions ainsi que l'assitanat. Les plus grosses fortunes gouvernent la France !
    le peuple reste dans la misère et nous devons nous user encore !!!!!
    ceux qui sont nés en 1954 travaillé à 14 ans ont déjà dépasser leurs trimestres et ne peuvent pas partir en retraite . Moi de 56 idem et j'ai 174 trimestre de validés avec mes 3 enfants.
    le travail tue !!!!!!!

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés