ACTUALITÉ Comment contester une sanction disciplinaire ?

Refus de porter le masque en entreprise : peut-on être sanctionné ?


Par Alexandra Marion, Juriste Rédactrice web - Modifié le 28-08-2020

Refus de porter le masque en entreprise : peut-on être sanctionné ?

À compter du 1er septembre 2020, le port du masque devient obligatoire en entreprise. Que vous soyez pour ou contre, le refus de porter un masque au sein de l'entreprise pourra être sanctionné ! Découvrez dans quelles conditions.

Un salarié peut-il être sanctionné s'il refuse de porter le masque en entreprise ?

À partir du 1er septembre 2020, vous devrez porter le masque dans tous les lieux clos et dans les lieux partagés au sein de l'entreprise.

1er septembre 2020Masque obligatoire en entreprise

Si pour certains salariés l'obligation de porter le masque en entreprise les rassure, pour d'autres, c'est une contrainte.

Et pourtant, vous n'aurez pas d'autre choix que de respecter cette obligation.

À retenir :

À partir du moment où vous aurez été informé de l'obligation de porter le masque en entreprise, le refus du port du masque en entreprise pourra être sanctionné !

Cette information pourra se faire par tout moyen (affichages dans l'entreprise, mail...).

👓 Vous aimerez aussi cet article : Masque obligatoire en entreprise avant le 1er septembre ?

Bon à savoir :

Les mesures prises en matière de santé et de sécurité au travail ne doivent entraîner aucune charge financière pour les travailleurs (1). Ainsi, les équipements de protection individuelles, tels que les masques, doivent être fournis gratuitement par votre employeur (2).

Quelle sanction peut-être prononcée à l'encontre d'un salarié refusant de porter le masque en entreprise ?

Dès lors que les salar...

Prolongez votre lecture... Inscrivez-vous, c'est simple et gratuit !

Je m'inscris

Accédez à tous nos articles gratuitement et recevez chaque semaine toute l'actualité juridique décryptées par Juritravail

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

s auront été informés de l'obligation de porter le masque en entreprise, leur refus pourra être sanctionné. Ainsi, l'employeur pourra simplement faire remarquer au salarié qu'il doit porter son masque mais également prononcer à son encontre un avertissement, voire, dans les cas les plus graves, prendre une sanction plus lourde pouvant aller jusqu'au licenciement pour faute. Néanmoins, pour être valable, la sanction prononcée en cas de défaut du port du masque doit être inscrite au sein du règlement intérieur pour les entreprises qui en disposent ou dans une note de service pour les entreprises de moins de 50 salariés. Votre employeur devra également respecter la procédure disciplinaire applicable dans l'entreprise avant de prononcer la sanction. Vous souhaitez avoir davantage d'informations sur la procédure de sanction disciplinaire applicable ? Téléchargez notre dossier dédié Le salarié peut-il contester la sanction prononcée à son encontre ? Comme toute sanction prise par l'employeur, la sanction prononcée pour refus du port du masque, pourra être contestée devant le Conseil de prud'hommes. En effet, vous pourrez contester la sanction disciplinaire si vous estimez que celle-ci est injustifiée ou disproportionnée ou qu'elle a été prononcée irrégulièrement. Le juge prud'homal pourra alors annuler la sanction prononcée à votre encontre. Pour mieux vous défendre devant le Conseil de prud'hommes, il est recommandé de faire appel à un avocat. Contactez un avocat 🔧 Boîte à outils : Dossier "Éviter la sanction disciplinaire : avertissement, rétrogradation, mise à pied..." Modèle de lettre de contestation d'une sanction disciplinaire (rétrogradation/mutation/mise à pied) Modèle de lettre de contestation d'une sanction prononcée irrégulièrement

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail