Il y a une chute du nombre de sapeurs-pompiers volontaires en France certainement due en partie au très faible montant des indemnités horaires de vacation qui leurs sont attribuées.

En effet, par opposition aux pompiers professionnels, les sapeurs-pompiers volontaires ne sont pas rémunérés, mais seulement indemnisés.

Ainsi, un pompier volontaire est indemnisé à hauteur de 7,45 euros brut par heure de vacation .

De plus, si un sapeur-pompier volontaire décède en mission, son conjoint perçoit, sa vie durant, une aide dont le montant tient compte du nombre d'années de service et s'établit au moins à 342,82 ¤ par an. ( 28,57 euros par mois )...

 

SOURCE : la fiche sapeur-pompier volontaire sur le site service-public.fr

 

Par Me. ICARD