Salaires minima applicables en 2018 à toutes les entreprises de la restauration rapide

Le montant du salaire minima - différent du montant du SMIC horaire - que vous devez appliquer à vos salariés, varie en fonction de leur niveau dans l'entreprise et de leur échelon :

Niveau

Échelon

Taux horaire minimum brut
en Euros applicable en 2018

I

1

9,76

I

2

9,78

II

1

9,97

II

2

9,98

II

3

10,28

III

1

10,37

III

2

10,38

III

3

11,25

IV

1

11,91

IV

2

12,19

IV

3

12,76

IV

4

13,87

 

 

Rémunération minimale
annuelle brut tous
éléments de salaire confondus

V

1

37.625

V

2

38.935

V

3

62.000

L'avenant n°51 du 22 mars 2017 est applicable à tous les employeurs du secteur de la restauration rapide, adhérents au Syndicat National de l'Alimentation et de la Restauration Rapide (SNARR) signataire de ce dernier, et ce, depuis le 1er avril 2017(1).

Cet avenant n'étant pas étendu par un arrêté d'extension publié au Journal Officiel, il n'est pas applicable aux parties non signataires. Ceux-ci restent soumis à l'ancienne grille de salaire, prévue par l'avenant n°49 du 3 avril 2015 étendu par un arrêté d'extension du 15 décembre 2015, publié au Journal Officiel le 17 décembre 2015 (2).

Consultez cette grille de salaires de la CCN restauration rapide !

Que se passe t-il lorsque les minima conventionnels sont inférieurs au SMIC ?

Toutefois, il est à préciser que, depuis le 1er janvier 2018, le SMIC horaire brut s'élève à 9,88 euros.

Or, il est impossible pour un chef d'entreprise de rémunérer ses employés en deçà de ce montant. De ce fait les salaires minima prévus pour le niveau I et les échelons 1 et 2 ne sont pas applicables car ils sont inférieurs au minimum légal. Il convient donc de rémunérer ces salariés au moins 9,88 euros bruts de l'heure.

Si les salaires minima appliqués au sein de l'entreprise sont ceux qui existent depuis 2015, ceux des niveau I (échelon 1 et 2) et II (échelon 1 et 2) ne sont pas applicables puisqu'ils sont inférieurs au minimum légal. 

Quel salaire verser au salarié ?

Respecter le salaire minimum