L'architecte dans le cadre de la mission qui lui est confiée dispose d’un panel d'intervention particulièrement important. Cela va de la conception d'ouvrage à sa réception.

Une difficulté peut éventuellement se poser quant au périmètre de la mission qui lui est confiée, raison pour laquelle un contrat est évidemment indispensable mais également quant à la catégorie de responsabilité qu’il est possible de mettre en ½uvre.

Dans une hypothèse déjà ancienne, il a été jugé le 17 janvier 2012 par la cour d'appel de Lyon que la prestation de l'architecte limitée à l'établissement et au dépôt d'un dossier de permis de construire n'était pas consécutive d'un contrat de louage d'ouvrage au sens de l'article 1792 1 du Code civil.

La conséquence d'un tel constat est particulièrement importante puisqu'en effet, dans cette hypothèse, la responsabilité du cabinet d'architecture ne peut être recherchée que sur le fondement de la responsabilité contractuelle de droit commun.

Et l'architecte échappe ainsi à la présomption de responsabilité que permet l'engagement de la responsabilité civile décennale.

Plus que jamais dans sa mission, l'architecte doit être très précis dans ce qu'il va engager, facturer, et détailler.

Car c'est bien à l'aune du périmètre de sa mission que sa responsabilité sera établie ce que juge de manière constante la jurisprudence judiciaire, notamment dans un arrêt du 25 janvier 2018 rendu par la cour d'appel de Montpellier sous le numéro 14/030 44.

La cour d'appel rappelle que l'architecte est responsable de la mauvaise exécution de ses obligations dans le cadre de sa mission.

C'est également un atout majeur pour ce prestataire qui peut ainsi lutter contre toute forme de condamnation in solidum.

Plus que jamais la responsabilité de l'architecte doit être analysée dès la rédaction du contrat, par un avocat spécialisé.

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail