Un garagiste est jugé responsable des conséquences de l'excès d'humidité sur le véhicule que le client lui a confié trois mois pour réparation

La charge de la preuve pèse sur le garage gardien du véhicule durant 3 mois

Le garagiste doit prouver que l'excès d'humidité ou les moisissures sur le véhicule n'existaient pas au moment où il a restitué le véhicule au propriétaire. Le véhicule est resté 3 mois au garage.

La preuve des précautions prises par le garage

 Le tribunal précise que le garage est au minimum contraint de prouver les soins et les précautions prises pour évite ce dommage durant les 3 mois.

N'hésitez à approfondir par une consultation par téléphone.

traesch-avocat.fr

Par Me Bruno Axel TRAESCH

Source : Civ. 1, 5 février 2014, n°12-23467