Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Embaucher un Salarié » Recourir au Contrat à Durée Déterminée (CDD) » Mettre fin au CDD : rupture anticipée, fin de la mission, indemnité de précarité » Rupture du CDD : comment rompre de manière anticipée ? » Actualités

Actualité Rupture du CDD : comment rompre de manière anticipée ?

Rupture du CDD : 5 exceptions pour rompre de manière anticipée

Par , Juriste Rédactrice web - Modifié le 06-01-2020

Rupture du CDD :  5 exceptions pour rompre de manière anticipée

Vous souhaitez rompre de manière anticipée le contrat à durée déterminée de votre salarié ? En principe, le CDD ne peut être rompu avant la date du terme prévu au contrat ou la réalisation de l'objet pour lequel il a été conclu. Pour autant il existe des exceptions à ce principe. Dans quels cas la rupture anticipée du CDD est-elle possible ? Explications.

À retenir :

La rupture anticipée du contrat à durée déterminée (CDD) est possible dans les cas suivants :

  • rupture d'un commun accord ;
  • force majeure ;
  • faute grave ;
  • embauche du salarié en CDI ;
  • inaptitude du salarié.

1. Rupture d'un commun accord

Le contrat de travail à durée déterminée cesse de plein droit à l'échéance du terme (1).

Cependant, il est possible pour l'employeur et le salarié de rompre le CDD de manière anticipée s'ils se mettent d'accord (2).

La rupture du CDD d'un commun accord doit nécessairement faire l'objet d'un écrit (3) afin d'éviter tout litige ultérieur lié à la rupture du contrat de travail. L'écrit permet de prouver que chacune des parties a bien accepté cette rupture et que la rupture du contrat résulte d'une volonté claire et non équivoque.

Vous devez verser à votre salarié une indemnité de précarité (4).

2. Force majeure

La force majeure est celle qui rend impossible la poursuite du contrat de travail, en raison de la survenance d'un événement extérieur, imprévisible et irrésistible donc insurmontable.

En cas de rupture anticipée du CDD pour un cas de force majeure, vous n'avez pas à verser d'indemnité de fin de contrat (5).

Cependant, si le CDD est rompu avant son terme en raison d'un sinistre relevant d'un cas de force majeure, vous devrez lui verser une indemnité compensatrice dont le montant est égal aux salaires qu'il aurait dû percevoir jusqu'au terme du contrat (6).

3. Faute grave

La faute grave de l'employeur ou du salarié permet à l'autre partie de se prévaloir de la cessation anticipée du CDD.

C'est à celui qui invoque la faute grave d'apporter la preuve de celle-ci. Mais, le plus souvent, c'est l'employeur qui utilise ce mode de rupture.

Ainsi, il vous est possible de mettre fin au CDD de manière anticipée lorsque votre salarié commet une faute grave, qui rend impossible le maintien du salarié dans l'entreprise (7).

📌 Exemples :

  • lorsque le comportement d'une salariée qui, ayant fait l'objet de plusieurs avertissements, désorganise gravement le fonctionnement de la chaîne sur laquelle elle travaille, ce qui a pour conséquence d'affecter les résultats de l'entreprise (8) ;
  • lorsque les négligences d'un salarié dans l'accomplissement de ses travaux et son manque d'intérêt pour son travail mettent en danger l'avenir d'une entreprise de petite taille par la perte de ses clients (9).

Lorsque vous mettez un terme au contrat de travail de votre salarié pour faute grave, vous n'avez pas à verser l'indemnité de fin de contrat mais devez en revanche verser l'indemnité de congés payés.

Vous souhaitez rompre le CDD de votre salarié de manière anticipée pour faute grave

4. Embauche du salarié en CDI

Lorsque votre salarié justifie d'une embauche en CDI, il est en droit de rompre son CDD de manière anticipée et de quitter l'entreprise.

Dans ce cas, le fait de rompre le contrat de manière anticipée n'est pas fautif. Toutefois, votre salarié doit vous fournir la justification de son embauche (copie de son nouveau contrat de travail ou une promesse d'embauche), ainsi qu'un écrit vous notifiant sa volonté de rompre son CDD de manière anticipée.

À noter que, sauf accord de votre part, votre salarié est tenu de respecter un préavis (10). L'indemnité de fin de contrat n'est pas due au salarié.

Vous envisagez de proposer un CDI à l'un de vos salariés actuellement en CDD ?

5. Inaptitude du salarié

Lorsque votre salarié est déclaré inapte par le médecin du travail, vous pouvez mettre un terme à son CDD, peu importe que cette inaptitude soit d'origine professionnelle ou non.

Toutefois, avant de mettre fin à son contrat, vous devez impérativement chercher à reclasser votre salarié.

1 moispour reclasser le salarié ou mettre un terme au CDD

Vous disposez d'un délai d'un mois à compter de la date de l'examen médical de reprise du travail, pour reclasser le salarié ou mettre un terme au CDD.

Passé ce délai, si vous n'avez ni reclassé le salarié, ni rompu son CDD, vous devez reprendre le versement des salaires (11).

Si vous procédez à la rupture anticipée du CDD pour inaptitude, vous devrez verser à votre salarié une indemnité dont le montant ne peut être inférieur à l'indemnité légale de licenciement lorsqu'il s'agit d'une inaptitude non professionnelle (12) ou au double de celle-ci lorsque l'inaptitude est d'origine professionnelle (13).

N'oubliez pas de verser l'indemnité de fin de contrat (14).

Bon à savoir :

En cas de rupture anticipée d'un CDD pour un motif autre que ceux prévus par la loi, vous vous exposez à un contentieux devant le Conseil de prud'hommes.

Références :
(1) Article L1243-5 du Code du travail
(2) Article L1243-1 du Code du travail
(3) Circulaire DRT n°14 du 29 août 1992
(4) Cass. soc. 6 octobre 2015, n°14-19126
(5) Article L1243-10 du Code du travail
(6) Article L1243-4 du Code du travail

(7) Cass. Soc, 27 septembre 2007, n°06-43867
(8) Cass. Soc, 19 juillet 1998, n°85-46121
(9) Cass. Soc, 5 janvier 1999, n°96-45848
(10) Article L1243-2 du Code du travail
(11) Articles L1226-4, L1226-4-2, L1226-11 et L1226-20 du Code du travail
(12) Articles L1226-4-3, L1234-9 et R1234-2 du Code du travail
(13) Article L1226-20, L1234-9 et R1234-2 du Code du travail
(14) Article L1243-8 du Code du travail

Pour aller plus loin


Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Rupture du CDD : comment rompre de manière anticipée ? ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Rupture du CDD : 5 exceptions pour rompre de manière anticipée

  • nadet85 - Membre Le 15-09-2011 à 17:12

    bonjour j ai ete en cdd en remplacement jusqu au retour  d un cdi et je suis tomber en arret maladie proffesseionnelle declarer inapte au poste et mon employeur ma licencier alors que le cdi n es toujour pas revenu en a t il le droit quel recour puis avoir merci
  • oyr - Visiteur Le 12-07-2012 à 16:03

    je suis en contrat de professionnalisation jusqu a fin octobre j ai fini ma période scolaire lié a ce contrat ma question est la suivante j ai la possibilité de retrouver un emploi dans ce secteur contrat en plein temps mais qui débuterais début septembre j ai peur de me rater cet Embauche juste pour une fin de contrat de professionnalisation qui ne se concrétisera pas par une embauche pouvez m informer si dans ce cas je peux partir avant la fin de mon contrat
  • CarolineM - Visiteur Le 17-07-2012 à 16:54

    Bonjour,
    J'ai un CDD d'auxiliaire de vie scolaire avec l'éducation nationale jusqu'au 31 aout 2012 (alors que je ne travaille pas juillet-aout) et ai la possibilité d'avoir un emploi stable dans ma branche mais avant le 31 aout. Est-il possible de cumuler les 2 emplois au mois d'aout? faut-il que je rompt mon CDD? Si oui, quelle est la période de préavis? (y en a t-il une puisque je ne travaille pas durant les vacacnces scolaire)
  • Vih17 - Visiteur Le 27-02-2013 à 22:18

    Bonsoir,


    Voici ma situation :

    Je suis actuellement en CDD depuis le 1er septembre 2012 pour une période d'un an, jusqu'au 31 aout 2013. Ce poste ne me convient finalement pas et je suis actuellement à la recherche d'un cdi. Si je réussis à trouver un CDI, que dois-je faire pour quitter mon CDD :
    - Faire un écrit rupture de contrat?
    - Donner une promesse de CDI ? dois-je indiquer le futur employeur ?
    - Quel sera la durée de mon préavis?

    Merci pour vos réponses.          
  • laura à besoin d'aide - Visiteur Le 14-06-2013 à 09:46

    Bonjour,


    J'ai besoins de vos conseils ...!!!!

    Je vais bientôt passer mon BAC, et j'envisage un contrat de professionnalisation l'année prochaine mais le problème c'est que j'ai le choix entre deux patrons :

    - le premier qui est situé loin de mon  domicile mais qui pourrait peut-être me proposer un CDD ou même un CDI apres c'est 2 ans mais pour le quel il pourrait y avoir un co-voiturage le temps que je passe le permis.


    -le deuxième se situe pas très loin de chez moi mais je ne pense pas qu'a la fin de ces 2 ans une embauche serrait possible. Et je pourrais passer le permis de conduire. 

    Aucun contrat n'est encore signé mais cela devrait se faire rapidement.


    Comment puis-je faire ???


    Merci d'avance pour vos conseils.     
  • Phil030566 - Visiteur Le 18-04-2016 à 18:01

    Bonjour,

    Peut-on rompre un CDD pour une formation ?
  • Noëmie - Membre Le 20-04-2016 à 14:16

    Bonjour Phil030566,

    Merci de votre participation.
    Malheureusement, ce cas n'est pas un cas prévu par la Loi. 

    Vous pouvez donc essayer de vous arranger avec votre employeur pour trouver un accord et rompre le contrat d'un commun accord.
    Sinon, vous pouvez démissionner bien que ce ne soit pas très avantageux pour vous.

    Vous pouvez aussi vous renseigner sur le congé individuel de formation (CIF). Il est accessible en CDD sous conditions : vous devez justifier d'une activité salariée d'au moins 2 ans, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, sous CDD, au cours de la dernière année. 

    Au plaisir de vous lire.
    Cordialement.

    Noëmie 
  • bidi54 - Visiteur Le 21-04-2016 à 20:42

    bonjour
    J'ai un  CDD successif et j'ai l'occasion d'avoir un CDI mais avec la nouvelle loi du 1er janvier 2014
    est ce que je peux mettre un terme a mon contract.
    merci pour votre réponse
  • jeromealin - Visiteur Le 27-04-2016 à 11:49

    bonjour,
    atuellement en CDD de 7 mois (de janvier 2016 à juillet 2016), je souhaiterai connaire la législation de la journée de solidarité.
    je fait parti de la convention du bâtiment et il n'y a pas de texte par rapport à ce jour.
    la société dispose de compteur d'heures.
    on n'entend un peu tot et n'importe quoi.
    est ce du même resort qu'un CDI.
    Y-a-t-il un écrit sur ce point.
    merci de votre retour. 
  • yaness - Visiteur Le 28-07-2016 à 23:36

    je viens de commencer  un CDD d'un an en banque.alors que je viens d'avoir un visa pour les états unis.la date d'expiration du visa est de 6 mois.jai tres tres envie de bouger  pour les  usa.conseils SVP.

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à côté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité