Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Procédure Judiciaire » Procédure Civile » Saisine des juridictions civiles » Actualités

Article avocat Saisine des juridictions civiles

La procédure devant le juge départiteur du Conseil de prud'hommes.

Par , Avocat - Modifié le 26-06-2014
En vertu des articles R1454-29 et suivants du Code du travail, en cas de partage des voix à l'issue d'une audience prud'homale, il reviendra au juge départiteur de trancher le litige.

Qui est le juge départiteur ?

Le juge départiteur est un magistrat professionnel qui intervient uniquement lorsque les conseillers prud'hommes (salariés ou employeur élus au sein de leur entreprise) n'ont pu se départager.

Le juge départiteur est désigné par le Premier président de la Cour d'appel dans le ressort duquel est situé le siège du Conseil ou du TGI en cas de pluralité de conseil de prud'hommes dans ce même ressort.

Le partage de voix au Conseil de prud'hommes 

En effet,  le Conseil de prud'hommes est une juridiction paritaire.
Ainsi, lors d'une audience de conciliation, de jugement ou en référé, aucun conseiller prud'homme n'a de voix prépondérante.
Chaque voix a la même valeur si bien que lors d'une audience comptant deux ou quatre conseillers (comptant toujours 50% de conseillers salariés et 50% de conseillers employeurs), il peut arriver qu'aucune majorité ne soit atteinte, que les voix soient partagées.

Le rôle du juge départiteur

C'est à ce moment là que le juge départiteur intervient afin de délivrer au justiciable une décision malgré ce partage de voix.

Le juge professionnel, juge du tribunal d'instance (communément désigné «juge départiteur") est donc appelé à siéger dans cette formation de juges élus non professionnels uniquement en cas de partage de voix. 

L'audience de départage

L'affaire est alors renvoyée à une audience ultérieure devant la même formation ayant connu le partage des voix (conciliation, jugement, référé).

Le renvoi est notifié aux parties et devrait (article R1459-29 C. tr. non assortie d'une sanction) se tenir dans le délai d'un mois pour la conciliation et le jugement ou quinze jours pour le référé.

La même formation initiale ayant prononcée un partage des voix est alors à nouveau convoquée mais présidée cette fois par le juge départiteur qui prend in fine seul la décision.

Dans ce cadre et comme pour tout renvoi d'audience, la Cour de cassation permet aux parties de présenter de nouvelles demandes (Cass. soc., 16 nov. 2005, no 03-48.394ou encore d'imposer au juge de statuer sur le fond lorsque le défendeur présente un moyen de défense (Cass. soc., 23 mars 1999, no 98-40.571).

Selon le texte, l'audience du juge départiteur devrait se tenir dans le mois du renvoi. En pratique et du fait de l'absence de juges en nombres suffisants, les délais varient selon les conseils de prud'hommes entre 6 mois et 1 an et démi.

"Article R1454-29
Créé par Décret n°2008-244 du 7 mars 2008 - art. (V)


En cas de partage des voix, l'affaire est renvoyée à une audience ultérieure du bureau de conciliation ou du bureau de jugement. Cette audience, présidée par le juge départiteur, est tenue dans le mois du renvoi.
En cas de partage des voix au sein de la formation de référé, l'affaire est renvoyée à une audience présidée par le juge départiteur. Cette audience est tenue sans délai et au plus tard dans les quinze jours du renvoi."

Par Maître JALAIN

Plus d'infos : www.avocat-jalain.fr

Avocat en droit du travail  au Barreau de Bordeaux

Vos Réactions

  • demky - Visiteur Le 15-03-2017 à 02:00

    Le grieffier en chef vous convoque à l'audience de départage du 22 mai 2017 à 10h00 suite au pv de partage des voix du 27 octobre 2015.

    Belle blague la justice Française. 
  • Tial21 - Visiteur Le 03-11-2017 à 13:50

    Bonjour,
    Notre PV de partage des voix date 24/10/2016 après un jugement en date du 27 juin 2016. Plus de 8000 de frais d'avocat et à ce jour aucune nouvelle convocation devant un juge départiteur. Nous sommes le 03/11/2017.
    Courage et patience....
  • Mr MC - Membre Le 06-11-2017 à 20:42

    Bonjour,
    Jugement aux prud'hommes fin juin 2017, pv de partage le 28 septembre 2017
    renvoi au départage(notification reçue mi octobre 2017)
    le licenciement date du 31/12/2013
    Cela fait 4 ans déja
    Combien de temps devrai-je attendre encore.
    Privé de mes droits tout ce temps la
    l'employeur a eu le temps de se retourner, il a vendu l'entreprise avec de la plus value.
    qui est la victime ? le temps joue pour l'employeur.
  • le concombre masqué - Visiteur Le 30-09-2018 à 17:41

    CE N'EST PLUS D'ACTUALITÉ REVISEZ VOTRE DROIT DU TRAVAIL INCAPABLE
  • Laurettediana - Visiteur Le 20-02-2019 à 00:01

    Prud homme entamé en octobre 2016, non conciliation en novembre 2016. Audience prévue mai 2017 reportée à septembre 2017 Délibéré en décembre 2017 renvoyé en partage de voix avec un délai de 24 mois annoncé par le service des partages A date février 2019 toujours pas d audience .
  • FMH - Visiteur Le 18-12-2019 à 14:37

    Prud Homme entamé en Avril 2013.
    Partage de voix en novembre 2017.
    Juge départiteur 20 novembre 2019.
    Rendu de jugement prévu le 31 janvier 2020.
    Bon courage à toutes les parties.
  • Mr MC - Membre Le 18-02-2020 à 00:03

    Bjr 
    Je suis passé au departage composé du juge départiteur et un acesseur employeur(pas normal la composition)
    En principe la seance du départage reprend les memes jury presents au jugement + le juge departiteur.
    L'acesseur employeur a influencé le juge départiteur et j ai été débouté de toutes mes demandes
    Je fais appel
    Est ce normal qu'au departage il n y avaeint pas la presence  des acesseurs salariés  ?
    Merci de votre reponse.

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Hugo Tahar JALAIN

Maître Hugo Tahar JALAIN

Avocat au Barreau de BORDEAUX

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.