Accueil » Droit du Travail Salarié » Salaire & Rémunération 2020 » Salaire, Primes et Frais Professionnels » Salaire de base & variable : comment calculer sa rémunération ? » Actualités

Actualité Salaire de base & variable : comment calculer sa rémunération ?

La rémunération des dirigeants en rupture de stock-options

Par - Modifié le 01-04-2009

En l’absence de mesures concrètes prises par le MEDEF afin d’encadrer la rémunération de certains dirigeants, le gouvernement a décidé d’agir en publiant un décret sur la rémunération des dirigeants de sociétés qui ont reçu des prêts d’argent de l’Etat (décret du 30 mars 2009 n°2009-348).

Suppression des stock-options, limitation des bonus… : aperçu des nouvelles règles encadrant la rémunération des dirigeants.

Stock-options :

Le décret prévoit que les dirigeants des grandes banques et les constructeurs automobiles aidés par l’Etat ne pourront pas recevoir de stock-options et d’actions gratuites, et ce jusqu’au 31 décembre 2010.

Bonus :

Les « bonus » ne sont pas supprimés mais conditionnés aux résultats de l’entreprise.
Ces bonus ne seront attribués qu’en fonction de critères de performance quantitatifs et qualitatifs et leur versement sera rendu public.
De plus, le décret prévoit que les bonus ne seront pas attribués si l’entreprise procède à des licenciements de grande ampleur.

Remarque : un décret du 30 mars 2009, n° 3009-349, prévoit que les aides publiques de l’Etat accordées aux entreprises d’au moins 50 salariés devront faire l’objet d’une information et d’une consultation du comité d’entreprise.
Cette information et consultation portera sur la nature de l'aide, son objet, son montant et les conditions de versement et d'emploi fixées par l’Etat.


Concernant les entreprises qui n’ont pas reçu d’aides de l’Etat, le Premier ministre a déclaré qu’elles devront se conformer au code de gouvernance du MEDEF.
A cet égard, le Premier ministre souhaite la création, d’ici fin avril, d’un comité des sages chargé de veiller à ce que les dirigeants d’entreprises, qui recourent massivement au chômage partiel ou qui mettent en œuvre des plans sociaux, « reconsidèrent » leur rémunération.

Les entreprises publiques seront, elles aussi, soumises à des règles de bonne conduite en matière de rémunération.
L’attribution des bonus et des indemnités de départ sera conditionnée à des critères de performances.

Notre dossier

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Salaire de base & variable : comment calculer sa rémunération ? ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés