En mars dernier, les syndicats avaient demandé une augmentation de salaire de 6,3 %. Ils ont réussi à obtenir 4,3 %.

Ainsi, au terme de leurs négociations, environ 800 000 salariés de la métallurgie dans l’Etat régional du Bade-Wurtemberg (sud-ouest) ont obtenu une hausse de 4,3 % de leurs salaires. C’est le premier accord régional à être signé cette année en Allemagne dans cette branche de l’industrie. Celui-ci sera valable ce mois ci et jusqu’en avril 2013.

Cet accord couvre les principaux groupes manufacturiers allemands et notamment les constructeurs automobiles. Il devrait servir de référence pour d’autres accords à travers tout le pays. Ce sont au total 3,6 millions de personnes qui sont employés dans ce secteur, véritable pilier industriel pour les exportations de la première économie européenne.

Depuis 1992 il  n’y avait jamais eu d’aussi forte hausse des salaires. Cette augmentation est en partie due grâce aux appels des dirigeants politiques allemands qui ont rompu avec leur tradition de ne pas intervenir dans les négociations salariales. Pour cela, le ministre des Finances a demandé à plusieurs reprises de nettes augmentations jugeant que la hausse des salaires en Allemagne devait être plus rapide que dans le reste de l’Europe.

Il convient toutefois de préciser que les salariés de la métallurgie sont moins bien payés que deux millions de fonctionnaires du pays qui ont réussi fin mars, à obtenir une hausse de 6,3 % de leurs salaires. Ces augmentations devraient permettre de consolider l’élan de la consommation intérieure outre-Rhin. En outre, elles devraient contribuer à réduire les déséquilibres.

« Info Plus » Négociation annuelle en France

En France, tous les ans, dans entreprises où sont constituées une ou plusieurs sections syndicales d’organisations représentatives, l’employeur doit convoquer les délégués syndicaux pour négocier sur certains points. Ainsi, tel est le cas pour les salaires effectifs, la durée effective et l’organisation du temps de travail mais également sur les mesures relatives à l’insertion professionnelle et au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés.

Lorsque l’entreprise est assujettie à l’obligation de négocier annuellement les salaires et que l’employeur ne respecte pas cette obligation, cela donnera lieu à une réduction de 10 % du montant des allégements de cotisations patronales appliqués au titre des rémunérations versées cette même année. Ce montant sera diminué de 100 % lorsque l’employeur n’ara pas rempli cette obligation pour la troisième année consécutive.

Et vous, que pensez vous de cette augmentation de salaire en Allemagne ?

Par Juritravail